“El bouchi 4 ans, Drareni 3 ans. Vaut mieux être trafiquant de drogue que journaliste !” : Un verdict, un tollé !

Tollé général après l’incroyable verdict prononcé par le juge du tribunal de Sidi M’hamed qui a condamné, ce lundi 10 août, le journaliste Khaled Drareni à 3 ans de prison ferme et 50.000 Da d’amende.

Plusieurs commentaires ont suivi cette décision :

Sur le net :

Dans un post facebook, un internaute s’indigne en mettant ce verdict en parallèle de celui prononcé contre le trafiquant de drogue Kamel Chikhi, alias «Kamel El Boucher», principal instigateur de l’affaire des 701 kg de cocaïne, qui a été condamné à 4 ans de prison ferme en juin dernier.

Mise au point : A Préciser que le verdict de Kamel Chikhi concerne son implication dans plusieurs affaires de corruption dans l’immobilier et non pas l’affaire de la tentative d’introduction de la cocaïne via le port d’Oran qui est toujours en cours).

Maître Salah Dabbouz écrit :

Toutes les réactions…

Parmi les premiers commentaires rapportés par la presse :

Pour la ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme LADDH, il s’agit « d’un précédent grave qui augure un sale temps pour les journalistes et les libertés ». La LADDH « réitère sa demande urgente de libération du journaliste Khaled Drareni et de l’ensemble des détenus d’opinion du Hirak et le respect des droits humains et des engagements de l’Algérie auprès des mécanismes internationaux et régionaux de protection des droits humains et des défenseurs des droits humains », indique un communiqué de la ligue.

Me Zoubida Assoul membre du collectif de défense, a déclaré à TSA : « On est sous le choc. Etant journaliste, Khaled Drareni n’a commis aucune infraction. Il n’a fait que son métier de journaliste en couvrant les manifestations pacifiques. Il l’a dit pendant l’audience, il couvrait même les manifestations qui appelaient aux élections. C’est un acharnement particulièrement contre Khaled Drareni ».

Dans un poste publié sur son Facebook, l’avocat Abdeghani Badi a estimé que la condamnation de Khaled Drareni à 3 ans de prison ferme, « c’est piétiner à la fois la justice, la presse et le citoyen, sous l’influence des caprices du pouvoir ».

RSF prédit « une mobilisation mondiale »

Reporters sans frontières (RSF) a estimé, par le biais de son secrétaire général Christophe Deloire sur tweeter que « cette décision soulève le cœur et l’esprit par son caractère arbitraire, absurde et violent ».

Selon lui, « Il s’agit clairement d’une persécution judiciaire contre un journaliste qui est l’honneur de son pays ». Il a de surcroit souligné : « une justice aux ordres vient de faire de Khaled Drareni un symbole qui va susciter une indignation et une mobilisation mondiale ».


Lire aussi :


2 commentaires sur ““El bouchi 4 ans, Drareni 3 ans. Vaut mieux être trafiquant de drogue que journaliste !” : Un verdict, un tollé !

Ajouter un commentaire

  1. Juge corrompu…pour avoir décidé d’un tel verdict….la honte….Algérie devenue la risée de la planète…est ce pour cela que des millions de chouhadas se sont sacrifiés …pour des ri poux au pouvoir……

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :