“La loi accorde des avantages. Il les a pris”: Les avocats de Tahkout accusent les Lois permissives !

“Tout a été entrepris dans le respect du cahier des charges et de la réglementation en vigueur”…

Telle est la ligne de défense des avocats de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout dans leurs plaidoiries au second jour consécutif de son procès dont le déroulement nous est rapporté ce dimanche 12 juillet par le quotidien Liberté. En d’autres termes : » La loi accorde des avantages. Tahkout les a pris ».

Entrant dans le vif du sujet, la défense de l’ex-Premier ministre et directeur de campagne du président déchu a affirmé que Sellal “n’a accordé aucun privilège particulier à Tahkout qui a bénéficié des avantages liés au montage de véhicules dans le cadre de la loi”. Preuve en est, avance-t-elle, “aucune plainte n’a été introduite par les opérateurs économiques concernés par ce dossier. Le seul tort de Tahkout est d’avoir eu l’audace de se lancer dans ce créneau nouveau au moment où le pays avait besoin de lancer le projet de montage automobile pour réduire la facture d’importation”, argumente le collectif de défense. 

Lire aussi : Procès Tahkout : Le TP réclame 309 Milliards DA de dommages !

“Les demandes du procureur ne reposent sur aucune preuve matérielle”

Surpris par la peine de 16 ans de prison ferme requise mercredi par le représentant du ministère public contre l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout assortie d’une amende de 8 millions de dinars et la confiscation des biens de la famille, ses avocats ont estimé que “les demandes du procureur de la République ne reposent sur aucune preuve matérielle et en faisant fi des arguments et témoignages apportés lors de l’audience”. 

Pour Me Sellini, bâtonnier d’Alger, Mahieddine Tahkout, 57 ans, a fait fortune en constituant une flotte de bus et en obtenant de nombreux marchés publics dans le secteur urbain et du transport universitaire, commence-t-il par rappeler. “Il a gagné tout en faisant gagner l’État en créant plus de 14 000 postes d’emploi tout en faisant gagner à l’Etusa 200 milliards de dinars à travers la location de ses bus. C’est un homme qui a le sens des affaires”, clame l’avocat. 

Lire aussi : “Je vis toujours chez mon père. J’ai 41.000 DA dans mon compte”: Bilal Tahkout, L’incroyable audition !

Rappelons que dans cette affaire plusieurs hauts cadres de l’état sont accusés à l’instar des deux anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, et d’anciens membres du gouvernement à l’image d’Abdessalam Bouchouareb (en fuite), d’Amar Ghoul et d’Abdelghani Zaâlane.

L’affaire qui défraie la chronique judiciaire porte sur la “corruption, le blanchiment d’argent et les indus avantages accordés par d’anciens hauts responsables et cadres de l’État au groupe de Mahieddine Tahkout”. 


Mercredi 8 juillet, Le Procureur requiert…



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :