“62 SMS et 256 appels échangés entre Said et Haddad” : Les avocats exigent la comparution des 2 Bouteflika !

Dans son édition de ce samedi 27 juin, Liberté rapporte que le gros du dossier contre haddad se base sur des dizaines de SMS et appels téléphoniques échangés entre Ali Haddad et Said Bouteflika.

Une question est dés lors soulevée par les avocats de la défense comme par les observateurs : Où sont Said Bouteflika et son frère ?

Ainsi, le quotidien indique que l’un des avocats de Ali Haddad, Me Rahmouni a révélé que le dossier “a été instruit sur la base des SMS qu’échangeaient Ali Haddad et Saïd Bouteflika”. “Est-ce normal pour l’institution judiciaire de prendre pour preuve les 62 messages trouvés sur le téléphone portable de Haddad et les 256 appels qu’ils ont échangés ?”

Pour l’avocat, “aucun des SMS ne peut constituer une preuve puisque dans les messages, Haddad n’a jamais demandé l’intervention du frère cadet du président Bouteflika”. “Le juge d’instruction s’est basé sur un SMS envoyé par Ali Haddad en mars 2019, informant Saïd Bouteflika de son arrestation à Oum Tboul”, a encore révélé l’avocat.

“Aucun des autres accusés n’a dit qu’il avait octroyé des avantages à Ali Haddad parce qu’il était proche de Saïd Bouteflika”, ont ajouté les avocats du patron de l’ETRHB, demandant “la présence de l’ancien Président et de Saïd Bouteflika à la barre pour apporter leurs témoignages”.

Toujours à propos du rôle joué par Bouteflika dans les prises de décision, Amar Ghoul n’a pas cessé, lui et ses avocats, d’affirmer que tous les marchés de gré à gré dont avait bénéficié le groupe Haddad “ont été des instructions du président Bouteflika”. L’avocat Zegir Mourad, membre du comité de défense d’Amar Ghoul, lui aussi s’est interrogé sur la non convocation des Bouteflika. « Quand Said Bouteflika a été mentionné, pourquoi Abdelaziz n’a pas été convoqué pour répondre aux accusations ? », a-t-il dit.

Le Soir d’Algérie qui rapportait les échos du tribunal de sidi Mhamed dans son édition du 25 Juin, indiquait qu’ un nom n’a pas cessé de résonner dans la salle d’audience depuis l’ouverture du dossier Haddad : Abdelaziz Bouteflika !


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :