Affaire Achaibou – Bouchouareb : Le rôle d’Amine Tira, l’homme de main du ministre…

Dans son édition de ce jeudi 18 juin, Liberté sur le procès de  Mourad Oulmi, patron du  groupe Sovac, ouvert, hier mercredi, au tribunal de Sidi M’hamed.  

Parmi les faits marquants, le quotidien évoque l’absence dans le box des accusés  de l’’ancien cadre au ministère de l’Industrie, Tira Amine (en prison à El Harrach) . Le quotidien rappelle qu’il est considéré comme “le vrai décideur” sous le règne de Bouchouareb.

Évoquant ce personnage, plusieurs pages indiquent qu’il servait notamment à l’ex-ministre de l’Industrie Abdesselem Bouchouareb comme tampon entre lui et les investisseurs qu’il bloquait jusqu’à paiement du pot de vin de rigueur ».

L’audition des frères Achaibou en mars 2020 donne un aperçu de la méthode utilisée. Ainsi, dans son édition du 4 Mars 2020, le site Algérie Eco rapportait les révélations de Abderrahmane Achaïbou, le patron du Groupe Elsecom, mais aussi celle de son frère Abdelhamid.

«Il (Bouchouareb, NDLR) m’a demandé 15 milliards de centimes pour régler mon dossier», accusait Abderrahmane Achaïbou. « Mes sociétés d’importations et d’installations ont été gelées. Le Premier ministre Sallal m’a avoué qu’il n’était pas en mesure de faire face à Bouchouareb. Il a dit « Lah Ghaleb, je ne peux rien faire à Bouchouareb », a-t-il indiqué.

De son côté, Abdelhamid Achaibou avait accusé Bouchouareb de lui avoir enlevé la marque KIA pour l’offrir à Hassan Larbaoui à Batna. « Ce n’est que plus tard que Amine Tira nous a reçu pour nous rassurer que notre dossier sera accepté. »

Encore une fois, Amine Tira prenait le rôle du réconciliateur entre Bouchouareb et les opérateurs qui étaient soumis à son chantage…

Quand des intermédiaires de Bouchouareb approchaient Achaibou…


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :