Temmar devant le juge : Le ministre, STATOIL et les 5 Milliards de Dollars …

Dans son édition de jeudi 11 juin 2020, Le Soir d’Algérie indiquait que parmi les 23 ministres ayant servi durant l’ère Bouteflika qui devraient être convoqués prochainement par la Cour suprême dans le cadre de l’instruction de diverses affaires de corruption, figure l’ex ministre de l’industrie et de la promotion de l’investissement, Abdelhamid Temmar.

Ce dernier a d’ailleurs été une nouvelle fois auditionné mardi 9 juin par un magistrat instructeur.  

Si le quotidien évoque un dossier ouvert pour « des indus avantages octroyés à des  hommes d’affaires », il ne précise toute fois ni le nom de l’homme d’affaire avec qui Temmar aurait été en lien, ni l’affaire en elle-même.

Les commentateurs rappellent pour leur part, un des scandales dans lequel  le nom de cet ex-ministre est cité. La fameuse affaire STATOIL.

Quand Temmar faisait perdre à l’Algérie 5 Milliards de Dollars au profit de STATOIL…

En effet, septembre 2019,  le président du parti El Bina, Abdelkader Bengrina avaiit faisait une révélation fracassante (jamais démenti par le concerné).

Dans une vidéo, qui semble avoir été supprimée, mais toutefois commentée par le site Sabqpress dans son édition du 13 septembre 2019, Bengrina accusait Abdelhamid Temmar d’avoir fait en sorte que l’entreprise pétrolière norvégienne STATOIL empoche l’astronomique somme de 5 Milliards de Dollars sur le dos de l’Algérie dans un dossier d’arbitrage.

Lire aussi : Bouazghi à nouveau convoqué par la Cour suprême… L’ombre du témoignage de Jallal Lemhel !

Comment Temmar a-t-il procédé ?

Selon ce que rapporte Bengrina, l’Algérie a exigé à STATOIL de reverser « la taxe sur les profits exceptionnels » (TPE), estimée à 5 Milliards de Dollars. Chose que STATOIL a refusé. Le dossier a atterri au niveau de l’arbitrage à New York, auquel l’Algérie est membre. L’Algérie avait dés lors 45 jours pour d’instruire son dossier auprès de cet organisme.

Ainsi, Bengrina révéle que  » Temmar a fait en sorte de retarder la requête algérienne. Cette dernière ayant été instruite après les 45 jours réglementaire, la demande algérienne a été annulée et STATOIL a eu gain de cause et a gagner son arbitrage. C’est ainsi que la société Norvégienne a évité de reverser cette taxe, empochant du coup, les 5 Milliards de Dollars ! »


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :