Report du procès de Salim Djay Djay, Chef de Sûreté et Baron du foncier de Tipaza !

La comparution attendu pour ce mardi 26 mai, de l’ex-chef de Sûreté de Tipaza, Salim Djay Djay, n’aura finalement pas eu lieu. Il devait comparaître dans le cadre du dossier de l’Ex DGSN, Abdelghani Hamel, mais ce dernier a été reporté pour le 2 Juin.

Et sans surprise, c’est dans le cadre du chapitre foncier du dossier que l’ex-chef de Sûreté de Tipaza devait être entendu. Un domaine qu’il connait bien du fait qu’il agissait en véritable Baron ayant la main-mise sur tout le secteur foncier de cette ville. C’est d’ailleurs dans le cadre d’un lourd dossier portant sur des détournements de plusieurs hectares de terres qu’il a été placé en détention provisoire le 15 janvier 2020 par le juge d’instruction près le tribunal de Boumerdes.

Ni les canaux officiels, ni la presse n’a communiqué sur le détail du dossier de cet ami intime et partenaire en affaires du Général Hamel.

Selon le quotidien El Khabar, plusieurs chefs d’accusations ont été retenus contre lui, à savoir : “enrichissement illégal”, “mauvais usage de la fonction”, mais aussi contribution dans l’octroi de privilèges à l’ancien directeur général de la DGSN. Le site cite notamment, l’acquisition de bien foncier à la zone industrielle de Tipaza, ainsi que d’autres privilèges estimés à plusieurs Milliards de Dinars.

D’autres enquêtes portant sur des détournements de foncier agricole et industriel sont toujours en cours, selon la même source. Notamment celle qui concerne les projets de promotions immobilières appartenant à l’OPGI de Tipaza dont ont bénéficié de hauts responsables sécuritaires, de hauts fonctionnaires, d’anciens responsables poursuivis en justice pour mauvais usage de la fonction, ainsi que des proches collaborateurs des anciens walis abdelkader Kadhi et Mustapha Layadi.

Le dossier de Salim Djay Djay promet des rebondissement avec des têtes ayant pignon sur rue dans cette région qui devraient tomber, du fait qu’il est également attendu qu’il donne les noms de ses complices impliqués dans une toute autre affaire pour laquelle il a été entendu en février 2020 par le juge d’instruction de Boumerdes. Il s’agit des complicités qu’il a pu avoir et qui lui ont permis  le transfert de son dossier du tribunal de Tipaza vers la cour de Boumerdes.

Ce surprenant transfert « a été effectué par le biais d’intermédiaires sous la coupe d’un contrôleur de police avec la complicité de hauts cadres, à leur tête l’ancien wali de Tipaza actuellement en prison, Moussa Ghellai », précise la même source.


Lire aussi :


Un commentaire sur “Report du procès de Salim Djay Djay, Chef de Sûreté et Baron du foncier de Tipaza !

Ajouter un commentaire

  1. Les deux grandes affaires de corruption sont camouflées concernant la sonelgaz de Bejaia a savoir : surfacturation d’index des factures d’électricité et gaz et l’immeuble des quatre chemins impliquant directement le fils de Chakib Khalil

Répondre à KAFIZ NADIR Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :