“Je vais être radié, et après…” : Le Juge Sadedin Merzoug traduit devant le CSM !

« J’ai appris auprès de certains confrères honnêtes que je serai traduit le 1er juin 2020, devant le Conseil supérieur de la magistrature. Une médaille d’honneur »

C’est ce qu’écrit sur sa page Facebook, celui qui rêve d’une Justice libre, le président du club des magistrats, Sadedin Merzoug.

« Il s’agit d’un règlement de comptes. C’était prévisible depuis le début du hirak », confie-t-il à Liberté Web, avant d’ajouter  » Je risque, dans un premier temps, d’être radié du corps de la justice ».

Il n’en dira pas plus, mais la précision de « premier temps », fait dire à de nombreux observateurs que « les risques d’acharnements sont à prévoir une fois radié ! »

Enfin Liberté rappelle que « le président du club des magistrats a sévèrement critiqué  le nouveau code pénal et la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution ». 

Lire aussi : Tlemcen : Une phrase sur Facebook, 1 ans de prison ferme ! Les craintes du Club des Magistrats se précisent…

Des soutiens timides…

Liste de quelques soutiens…

Pour les observateurs, « Si de nombreux soutiens se font entendre, on est loin des millions de manifestants avec qui il a pris partie et dont le manque de solidarité avec les détenus d’opinion fait craindre une démission de ceux-là même qui agissent à visage découvert et qui se font incarcérer… »


Sur le même thème :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :