Devises : Le Square Port Said désormais interdit… La police traque les cambistes !

Depuis quelques jours, les cambistes clandestins qui exercent au niveau de la place du Square Port Saïd à Alger sont traqués par la police, affirme El Watan dans son édition de mercredi 22 avril.

« Contrairement aux jours et semaines passés, ces vendeurs de devises ne s’affichent plus sur la voie publique, et surtout ne montrent plus de liasses d’argent de toutes monnaies pour attirer l’attention des piétons et des automobilistes », écrit le journal sur son site internet.

« Depuis quelques jours, la police nous interdit d’exercer. Certains vendeurs ont même été interpellés », selon un cambiste rencontré sur place, ajoute la même source.

« Les habitués des lieux n’ont certainement pas manqué de remarquer l’absence des dizaines de jeunes vendeurs de devises. Les quelques cambistes encore en activité travaillent en cachette », poursuit El Watan qui ne précise pas les raisons de ce changement d’attitude à l’égard du marché parallèle.

Une question reste entière : Comment va réagir la bourse parallèle de la devise ? Une question à laquelle beaucoup ont du mal projeter d’autant que la demande est au plus bas en ces temps de paralysie totale de toutes les activités économiques…


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :