Berraf Sous ISTN : Corruption, malversations et… “Mlle Samiha” : L’ombre des rapports du MJS…

Le président du comité olympique, démissionnaire, Mustapha Berraf est  sous le coup d’une ISTN (interdiction de sortie du territoire nationale) prononcé par le tribunal de Bir-Mourad-Raïs à Alger.

C’est ce que rapporte Le Soir d’Algérie dans son édition de ce mardi 21 avril. Selon le quotidien, qui dit citer des sources sûres, une enquête est ouverte à son encontre pour «Dilapidation de deniers publics.».

Déjà, l’information fait grand bruit et plusieurs observateurs évoquent les rapports de l’Inspection Générale du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) qu’avaient révélé plusieurs médias en septembre 2019.

Des documents accablants la gestion du Comité Olympique Algérien (COA) qui avaient fait le tour des rédactions et qui portent sur plusieurs affaires explosives portant sur l’attribution de marchés douteux, suspicions de corruptions, des malversations et de favoritisme y sont consignés.

Parmi ces affaires, le MJS revient sur des marchés douteux entrepris par le président de la COA durant la réhabilitation du Complexe de Tikjda .

Quand Berraf payait en devise une entreprise… Algérienne !

Les documents révèlent que Mustapha Berraf a accordé des sommes en devises à une société algérienne en charge de la réhabilitation du Complexe de Tikdjda. Un procédé totalement banni par la loi qui interdit de rémunérer en devise une entreprise algérienne qui effectue des travaux en Algérie. Ainsi, 250.000 Dollars ont été accordés au profit de le société de droit algérien : l' »entreprise Beriche » !

Il a également été noté qu’en 2009 des équipements pour un montant de 143 Millions (centimes) ont été accordés à la Fédération de Basketball, afin d’équiper le Centre Olympique de Djurdjura. Les rapports indiquent que Berraf a accepté, bien que SONATRACH, en qualité de sponsor, ait déjà accordé 600 millions (centimes) pour équiper ce même complexe en… 2004 !

Ce qui démontre l’existence d’un énorme trou financier au niveau des comptes du COA, conclut le rapport.

« Mlle Samiha » et les autres …

Autre incroyable révélations parues dans ces rapports : Un billet d’avion Alger-Athènes (Grèce) payé par le COA au profit d’une certaine « H. Samiha ». Cette dernière n’est ni membre du Comité Olympique, ni du Comité Exécutif ! Également, des prêts ont été accordés à 4 personnes n’ayant aucun lien avec le Comité Olympique et ce, durant la période 2007 – 2009.

Parmi les points sur lesquels s’est arrêté l’inspection : l’absence de justificatif des dépenses ayant traits à des missions à l’étranger.

Achats, dons, prêts, aides… tout est bon pour créer des mouvements financiers !

Enfin, des malversations sont également enregistrées au niveau de certains marchés d’achats d’équipement, parmi lesquels des achats de véhicules non justifiés. Des prêts ont également été accordés à des membres du Comité Olympique et de certaines Fédérations Sportives de la part du Président Berraf sans que le Comité Exécutif n’en ait connaissance.

Les rapports évoquent également une incroyable aide de 11.5 Milliards centimes accordée par le COA au profit du Fond National De Promotion Des Initiatives De La Jeunesse & Des Pratiques Sportives.

« Une panoplie de mouvements financiers qui dénote de la volonté de faire bouger les comptes afin de créer une comptabilité trouble pour cacher des détournements », selon les observateurs.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :