ANSEJ, CNAC, ANGEM et les 30 Milliards de Dollars dilapidés ! Le scandale passé sous silence…

30 Milliards de dollars ! Soit l’équivalent de 6 000 milliards de dinars. C’est l’astronomique somme dilapidée allouée au titre des programmes ANSEJ, CNAC, ANGEM, FNPOS, depuis le premier mandat de Bouteflika.

Pour autant, de nombreux observateurs notent que cet incroyable scandale est noyé dans le flot d’affaires de corruption et de dilapidations traitées par le Tribunal de Sidi M’hamed et qui alimente l’actualité.

Prémédité ou juste reporté ? C’est là la question que posent ces mêmes observateurs qui rappellent que de nombreux « enfants » d’ex et actuels responsables sont directement impliqués dans cette incroyable unième scandale qui a durement frappé le Trésor Public et les deniers du peuple algériens.

Genèse …

C’est durant l’été 2019, que  le président de l’Académie nationale de la lutte contre la corruption, Khoutir Zerman avait révélé cet incroyable crime dans les colonnes du quotidien Echourouk. Il avait ajouté que des enquêtes sont ouvertes au niveau de l’office central de la répression de la corruption (OCRC) et que comme ces structures dépendent, du ministère du Travail, ces sont les trois ministres qui se sont succédés entre 2000 et 2019 à ce département ministériel qui sont directement incriminés. A savoir : Tayeb Louh, Mohamed El Ghazi et Mourad Zemali.

Le procédé de dilapidation…

Expliquant comment une telle somme a pu être dilapidé, Khoutir Zerman avait alors indiqué que durant cette période les principaux investissements touchant les secteurs les plus rentables étaient tout simplement accordés aux enfants et proches des hauts responsables, ainsi qu’aux hommes d’affaires qui gravitent autour d’eux.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :