COVID-19, Récession économique… Le député de la diaspora préoccupé par… Les prières de « TARAWIH » !

Alors que le bilan du COVID-19 communiqué ce jeudi 9 avril par le ministère de la Santé évoque 253 morts, que le danger de la pandémie bat son plein en Algérie comme dans le monde, que le FMI prévoit une récession économique mondiale, le député de la diaspora  Nouredine Belmeddah évoque ses inquiétudes…

Ainsi, dans une publication sur sa page facebook, il se dit inquiet concernant les prières de TARAWIH et de l’AID !

Usant d’une rhétorique empruntée au discours religieux, il dit :

 » Quel goût auras-tu ô Ramadhan 2020?

J’ai contacté ces derniers jours plusieurs associations musulmanes et des imams dans plusieurs pays européens et américains. Tous m’ont dit être inquiets de la très probable impossibilité de faire les prières de TARAWIH durant le mois de Ramadhan ainsi que la prière de l’AID et ce jusqu’a la fin du confinement indu par la pandémie dans plusieurs pays.

En Algérie la décision est entre vos mains. Si vous respectez le confinement la pandémie sera contenu et on pourra sentir du goût du Ramadhan et partant s’adonner aux obligations de ses rituels tels les prières de TARAWIH dans les mosquées, puis la prière de l’Aid. Par la volonté de Allah dans toutes les mosquées du pays.

Député de la diaspora Nouredine Belmeddah »

Une fausse capture de ce post a circulé sur le Net avait provoqué un tollé durant toute la journée.

Ainsi, selon la version Fake News, le député aurait appelé à sortir faire les prières de TARAWIH bien que les mosquées soient fermées en Algérie par décision des autorité. En fait, il appelle à maintenir le confinement, mais se dit inquiet sur les prières de TARAWIH que les algériens ne pourront pas faire.  Il reste que l’emprunt de la rhétorique des imams par ce politicien dans son post (très usuel au FLN) en aura dérouté plus d’un…

Économie mondiale : Les sombres prévisions du FMI

Un sujet qui ne semble pas préoccuper ce représentant du peuple : Les sombres prévisions du FMI concernant l’économie mondiale qui impacteront plus particulièrement les pays producteurs de pétrole, dont l’Algérie fait partie.

«Les pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression » de 1929. C’est le sombre pronostic posé par la directrice générale du FMI sur l’impact de la pandémie du coronavirus sur l’économie mondiale rapporte Le Journal de Montréal   ce jeudi 9 avril.

« La croissance mondiale va devenir fortement négative en 2020 », a déclaré Kristalina Georgieva, sans avancer de chiffres.  

« Il y a tout juste trois mois, nous nous attendions à une croissance du revenu par habitant pour 160 de nos pays membres en 2020. Aujourd’hui (…) nous projetons que plus de 170 pays vont expérimenter une contraction du revenu par habitant », a-t-elle précisé lors de son discours prononcé en amont des réunions de printemps qui se tiendront en mode virtuel, par vidéoconférence, la semaine prochaine.  

Mise au Point : Le premier sujet a été modifié. Une vérification a permis de détecter un Fake News. 

Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :