Rym Sellal et sa société TCH,Ltd aux Iles Vierges Britanniques… Découvrez les 2 documents Panama Papers

Plusieurs pages reviennent ces derniers jours sur le cas, Rym Sellal, fille de l’ex-premier ministre Abdelmalek Sellal.

Dans la panoplie d’arguments qu’avancent ces acteurs : les révélations parues dans « Le volet algérien des Panama Papers ».

Ce dernier recèle en effet, encore quelques inavouables secrets nichés dans la multitude de documents révélés par l’enquête mondiale initiée par le journal allemand Süddeutsche Zeitung et coordonnée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

Un des sujets sur lequel reviennent ces observateurs la fameuse société Teampart Capital Holdings Limited (TCH).

En effet, Rym Sellal, apparait de 2005 à 2010 comme bénéficiaire d’une société offshore domiciliée aux Iles Vierges Britanniques.

La TCH, LTD a été constituée le 26 octobre 2004 aux Iles Vierges britanniques par le cabinet panaméen Mossack Fonseca en faveur d’Omar Habour, né en 1939 à Oujda.

Quatre mois à peine après la constitution de TCH, Rym Sellal en devenait l’ultime bénéficiaire, comme l’indique l’ordonnance établie le 24 février 2005 et transmise par télécopie quatre jours plus tard par Ludovic Guignet, gestionnaire de la fiduciaire Multi Group Finance basée à Lausanne, à l’antenne genevoise de Mossack Fonseca chargée d’en assurer l’inscription sur les tablettes des Iles Vierges Britanniques. Les pouvoirs de Habour ont été effectivement annulés le 16 août 2005.

« Nous vous prions de bien vouloir annuler le power attorney en faveur de M. Omar Habour et de bien vouloir émettre un en faveur de Mlle Rym Sellal », peut-on lire dans le document.

Notons que La fille de l’ex premier ministre restera l’ayant-droit de cette société offshore au capital de 50 000 dollars jusqu’au 30 mars 2010, date à laquelle son nom disparaît mystérieusement des statuts de la Teampart Capital Holdings Limited.

Enfin, bien que le nom de Rym Sellal ait été évoqué dans le dossier de corruption impliquant l’ex-ministre de l’Énergie Chakib Khalil, jamais elle ne sera inquiétée par une quelconque procédure judiciaire en Algérie…


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :