“Consulter ces imams et leurs imbécillités pour un problème médical est criminel !” : 2 questions au Dr Maiz…

Le Dr Maïz Mohamed est un activiste politique de longue date. C’est un hirakiste assidu qui rêve d’une nouvelle Algérie, dotée d’un Etat civil, où l’Etat de droit sera consacré.

Le Docteur, engagé sur tous les fronts, a répondu au site Dzvid sur plusieurs questions dont celle qui a particulièrement fait jaser : Les imams sont-ils outillés ou formés pour se prononcer et répondre sur des questions médicales et qui touche à la Santé Publique ?

1-Dzvid : L’État ne doit-il pas sanctionner tous les imams et religieux qui se lancent dans des fatwas pour remettre en cause la fermeture des moquées du fait de la pandémie qui se propagent à travers le territoire national avec ses lots de victimes ?

Dr Mohamed Maïz : Avant de sanctionner ces imams pour leur « imbécillité » et inconscience , il faudrait commencer par sanctionner le ministre de la Santé ainsi que celui des Affaires religieuses pour avoir, dès le début, fui leurs responsabilités en consultant les imams pour une fatwa, pour avoir annoncé, comble du ridicule, qu’on pouvait prier dans les mosquée en abrégeant le temps de prière et en demandant aux femmes, aux enfants et aux personnes âgées de ne pas s’y rendre.

Alors que le problème est purement médical, on consulte les imams !? cela est une irresponsabilité du président et de son staff, cela s’appelle tout bonnement une non-assistance à peuple en danger de mort.

Ma Revue De Preese DZ : L'hésitation du gouvernement à trancher sur la fermeture des mosquées pour éviter les rassemblement et son recours aux imams a fait douter certains qui se sont mis à prier en dehors des mosquées tout en étant... rassemblé !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Autre questions : La communication officielle…

2-Dzvid : Que pensez-vous de la communication officielle concernant la pandémie du coronavirus ?

Dr Mohamed Maïz : Les autorités à tous les niveaux de la hiérarchie ont péché non pas par de la désinformation, car ils ne pouvaient pas, vu que les Algériens sont connectés avec le monde et savent tout ce qui se passe, mais bien plus, par le mensonge. Le mensonge sur les capacités de notre système de santé, le mensonge sur le nombre d’infectés, le mensonge sur le nombre de morts, etc.

Le docteur Mohamed Maïz conclut cet entretien en indiquant que  les chiffres avancés par les autorités sanitaires concernant la propagation du coronavirus en Algérie ne reflètent aucunement la réalité qui serait plus inquiétante.

Dernier bilan du Vendredi 27 Mars 2020

Pour l’heure et pour le dernier bilan « officiel » rapporté par l’agence officielle (APS),  ce vendredi 27 mars : « Quarante-deux (42) nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19) et un nouveau décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie. Ce qui porte le nombre de cas confirmés à 409 et celui des décès à 26 ».

Pour finir :

Traduction à suivre :


Lire aussi :



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :