Qui est Abderrachid Tabi, l’homme qui garantit l’impunité à Abdelkader Zoukh ?

Dans son édition du 18 Mars, Algérie Part revenait sur cette incroyable impunité dont jouit l’ancien Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, l’ homme impliqué dans plusieurs gros scandales de corruption, plusieurs fois entendus par la justice, mais qui a toujours bénéficié d’une relaxe !

Pour le site, ce qui était jusque-là un mystère, n’en est plus un, puisque désormais on connait l’identité de celui qui protège l’ancien wali et son identité. Il s’agit de Abderrachid Tabi qui n’est autre que l’actuel président de la Cour Suprême en Algérie !

Le terrain de Ain Benian…

Le site revient sur une des affaires qui lie ce magistrat et l’ex-wali. Ainsi, le site indique que les deux hommes se connaissent depuis des années. Et le Wali qui avait dirigé la capitale Alger d’octobre 2013 jusqu’à avril 2019 n’avait pas hésité une seconde à user de ses fonctions et pouvoirs pour faciliter l’acquisition d’une importante assiette foncière à Ain Benian au profit du magistrat qui présidera à partir de l’été 2019 la Cour Suprême, la plus haute et importante juridiction en Algérie.

D’autres intérêts les liants  ont également été révélés par le site qui évoque un « immense service rendu ».

Le sulfureux beau-frère du magistrat…

C’est Abdelkader Zoukh qui a recruté Yacef Mohamed, le beau-frère du président de la Cour Suprême, en le désignant à la tête de l’Etablissement de gestion de la circulation et du transport urbain (EGCTU), un organisme chargé de gérer les affaires de tout le secteur du transport urbain à Alger comme la gestion des parkings publics, les routes, les accès, les gares routières, etc.

Une nomination qui avait causé une immense polémique en raison du passé sulfureux de Yacef Mohamed et ses pratiques immorales.

En effet, le beau-frère du Président de la Cour Suprême, Yacef Mohamed est un ancien haut responsable du ministère des Transports où il dirigeait les moyens généraux. Mais il ne fera long feu au niveau de ce ministère à cause d’un scandale d’harcèlement sexuel qui fera beaucoup jaser.

Plusieurs employées de ce ministère ont dénoncé le harcèlement dont elles faisaient l’objet, ce qui a valu, en 216, à Yacef Mohamed d’être licencié et chassé définitivement le ministère des Transports.

Un conflit d’intérêts flagrant …

Quelques années après ce “précieux coup de main”, Abdelkader Zoukh se retrouve confronté aux juges de la Cour Suprême pour être entendu dans plusieurs dossiers et affaires de corruption. Plusieurs observateurs et sources judiciaires ont dénoncé un véritable “conflit d’intérêt” car, à chacune de ses comparutions devant la Cour Suprême, Abdelkader Zoukh bénéficie d’une clémence intrigante et échappe toujours au mandat de dépôt.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :