COVID-19 : Mesures radicales en Tunisie et au Maroc, « Mesurettes » en Algérie pour ne pas heurter les croyants !

Personne ne comprend ce manque de réactivité des autorités algériennes face à la crise planétaire dans laquelle a plongé le monde l’’épidémie de coronavirus. Il aura fallu plusieurs  jours aux autorités et de longues négociations avec les tenants du pouvoir religieux, pour décider de fermer l’un des lieux de rassemblement le plus important du pays : les mosquées.

Et la lenteur de prise de décision continue à se faire sentir…

La dernière en date est tombée hier jeudi 19 mars avec une liste de dispositions parues dans un communiqué de la présidence.  

Dans son commentaire, le site Algérie Part souligne qu’ « alors que le monde entier se prépare pour affronter sérieusement la pandémie du coronavirus, l’Etat algérien adopte seulement des petites mesurettes sans prendre conscience que le pire arrive ».

Pire, le personnel en charge des affaires publiques en Algérie n’envisage de se prononcer sur l’ « état d’urgence » et le « confinement de la population » qu’a partir du 11 avril, alors que le pays enregistre le plus haut taux de mortalité par le coronavirus du monde avec 10% de décès (90 cas et 10 décès)!

« Une stratégie tout simplement suicidaire», ajoute le site.

Mesures radicales en Tunisie et au Maroc

Au Maroc, bien que le pays enregistre beaucoup moins de morts et de cas contaminés (63 contaminés et 2 décès), les autorités décrète l’Etat d’urgence et commence le confinement.

La Tunisie, avec seulement 29 cas de corona dont deux graves, mais aucun décès, a opté pour l’anticipation, rapporte El Watan.

 «Nous avons opté pour des mesures du stade 3, alors que nous étions encore en phase 2, comme la fermeture des établissements scolaires et universitaires, annoncée le 11 mars, 4 jours avant les vacances», a précisé Le ministre tunisien de la Santé, Abdellatif Mekki.

 «Nous anticipons pour essayer d’atténuer au maximum l’impact du pic attendu de la pandémie. Avoir des centaines de cas, pendant le pic, serait mieux gérable, que de se retrouver face à des milliers de cas», a-t-il ajouté.

Sur le Net…

« Le danger pour ma vie et ma famille ne provient pas juste du coronavirus et de l’incompétence du personnel en charge d’y faire face. Il y aussi cette catégorie d’Algériens qui ne vivent que pour mourir… ».

C’est ce que commente une internaute évoquant l’incroyable décision de certains de prier en pleine rue en face d’une mosquée fermée, s’exposant et exposant des milliers de personnes au virus !


Sur le même thème :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :