“Je paie le prix de leur négligence” : Hamel accable et enfonce… ses propres enfants !

« Je paie aujourd’hui le prix de la négligence de mes enfants. Je me suis trop occupé de mes missions au sein de la Gendarmerie Nationale et à la tête de la DGSN. Je n’ai pas suffisamment surveillé les affaires de mes enfants alors que je leur ai clairement dit qu’il ne faut jamais enfreindre la loi »…

C’est par ces incroyables mots rapportés par la presse que s’est défendu, hier mercredi 11 mars, l’ex-puissant patron de la DGSN, Abdelghani Hamel, lors de l’ouverture de son procès au tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Enfonçant un peu plus le clou, il reconnaîtra que ses enfants ont pris des terrains à Megtaâ Kheira dans la commune de Tessala El-Merdja dans la wilaya d’Alger ainsi qu’à Tafraoui et El-Kerma dans la wilaya d’Oran.

« Je n’ai jamais demandé à Said Bouteflika ou à Sellal d’intervenir en faveur de mes enfants », a-t-il ajouté sur « un ton dépité » devant des juges.

Mes enfants n’ont bénéficié d’aucun Marché de la DGSN…

« Je défie la justice de me montrer une seule preuve indiquant que mes enfants ont bénéficié de marchés publics auprès de la DGSN lorsque je dirigeait cette institution. Je gérais des milliards », a encore expliqué Abdelghani Hamel d’après lequel tous les documents certifiés prouvant ses dires sont disponibles au niveau de la direction générale de la DGSN.

Rappel : “Voulez-vous savoir quand je suis devenu corrompu ?”


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :