“Détournement de fonds, Despotisme…” : Quand la LADDH révélait le vrai visage de Mustapha Bouchachi !

Ali Yahia Abdennour fustige Bouchachi et Benissad / Par Le Temps d’Algérie, Le 30 Juin 2013

Le président d’honneur de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (Laddh) est mécontent de la gestion «opaque» de cette association qu’il a lancée avec d’autres militants, accablant dans la foulée l’ex-président Bouchachi Mostefa, député FFS, qui a supprimé «le contre-pouvoir que représente le comité directeur» et l’actuel président Noureddine Benissad qui «foule au pied les valeurs des droits de l’homme qu’il est censé incarner».

«La Laddh est en état de léthargie, de paralysie même, il faut la remettre en mouvement», explique d’emblée Me Ali Yahia Abdenour, dans une longue lettre ouverte adressée à l’actuel président de l’organisation, dans laquelle il dresse un constat sévère fait de critiques et d’accusations à l’encontre des anciens et nouveaux responsables, qui sont, selon lui, à l’origine de la crise que traverse la Ligue.

Concentration du Pouvoir

Tout a commencé, à ses yeux, par le changement des statuts décidé lors du troisième congrès de la Laddh en 2010, avec l’arrivée de Mostefa Bouchachi. Ce dernier acquiert «tout le pouvoir». «Le comité directeur, qui est l’exécutif de la ligue, n’est plus élu par le conseil national, mais désigné par le président.» Une «concentration» de pouvoir qui supprime le «contre-pouvoir» que représentait le comité directeur. «Les militants souffrent des coups portés à la Ligue par Bouchachi (aux mains duquel sont concentrés tous les pouvoirs), du mal qu’il a fait en désignant un comité directeur», accuse-t-il.

Main mise sur l’ »argent de la ligue »

Mustapha Bouchachi, qui démissionne pour se porter candidat aux législatives sur la liste FFS d’Alger, «avait la haute main sur l’argent de la ligue, avec le secrétaire général et le responsable des finances», accuse encore Ali Yahia, expliquant qu’ils ne se sont pas soumis à un contrôle financier par le comité directeur et le conseil national.

Fekhar annonce une plainte pour « détournement de fonds »

«Président de la ligue, il va allègrement vers un parti politique et se présente à des élections, pour être membre du pouvoir législatif. Les militants des droits de l’homme ne sont jamais dans le pouvoir, toujours face au pouvoir», poursuit-il, avant d’expliquer que Kamel Eddine Fekhar, membre du comité directeur, l’a informé qu’il avait l’intention de déposer plainte «auprès de la justice pour détournement des fonds de la ligue par des personnes et à leur profit».

«Il avait un argument sans parade : celui qui est au courant d’un vol est complice, s’il ne le dénonce pas», explique le président d’honneur de la Laddh. Ce dernier rappelle que ceux qui gèrent les finances de la ligue doivent être «au-dessus de tout soupçon, de tout doute, mais le doute s’insinue, s’infiltre, s’impose, car rien n’est fait pour l’écarter». (…)

Le Temps d’Algérie, Le 30 Juin 2013

Lettre signée par Me Ali Yahia Abdenour publiée par El Watan le 2 Juillet 2013

Lettre ouverte de Me Ali Yahia Abdennour à Noureddine Benissad


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :