Boycottée pour ses pratiques antiéconomiques, L’Algérie offre ses 2 Milliards $ de Marché du lait à “Almarai” !

C’est désormais officiel. Après la société Emiratie « Hakan Agro DMCC » qui importe du lait de Nouvelle Zélande pour le livrer à l’Algérie, les Saoudiens prennent pieds dans ce marché qui devrait atteindre cette année les 2 Milliards de Dollars !

L’APS rapporte dans une dépêche datée du 29 février, que le ministre du commerce Kamel Rezig a indiqué avoir demandé officiellement à l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite de relancer le projet de la société saoudienne « Almarai » en Algérie, ajoutant qu’il recevra dans les prochains mois des représentants de cette société saoudienne pour relancer ce projet.

Une bien heureuse nouvelle pour l’Arabie Saoudite dont l’économie est en berne et qui, rien que pour le début de l’année 2019, a enregistré, selon le site RT Arabic, pas moins de 33 dépôts de bilan d’entreprises ayant pignon sur rue.

Quand l’Algérie sauve le segment « Lait » Saoudien !

Pour le segment lait, l’Algérie sauve ainsi, la sulfureuse entreprise aux pratiques qualifiées par de nombreux acteurs comme « antiéconomiques », « Elmarai », appartenant au Prince Sultan bin Mohammed bin Saoud Al Kabeer.

En effet, cette entreprise est particulièrement connue par ses pratiques de prix prohibitifs et son management spéculatif. « Cette société s’est particulièrement illustrée par ses pratiques spéculatives, en créant des crises pour justifier ses augmentations de prix sporadiquement », peut-on lire sur certains commentaires sur des pages moyen-orientales.

2018 : « ”#مقاطعة_شركة_المراعي” (boycott de la société Almarai) »

En Juillet 2018, suite à l’augmentation des prix de certains des produits laitiers d’Almarai (entre 5 et 9% selon le produit), un appel au boycott de ses produits est lancé sur les réseaux sociaux par des dizaines de milliers d’internautes, soutenus par plusieurs associations de consommateurs .

Plusieurs hashtags appelant au boycott des produits « Almarai » avaient envahi le Web. Parmi les plus connus :

  • ”#خلوها_تحمض”(laisse-le rancir),
  • ”#مقاطعة_شركة_المراعي” (boycott de la société Almarai),
  • ”#ارتفاع_أسعار_الألبان” (augmentation de prix des produits laitiers),
  • ”#استبدلها_بغيرها” (choisis-en une autre)…

La direction d' »Almarai » avait alors justifié les augmentations par la hausse « du coût de production lié à l’énergie, au transport, à l’importation du fourrage et à la main d’œuvre”. Or, le contexte démentait ces affirmations puisque le marché n’avait enregistré aucune augmentation en termes d’énergie, de transport ou encore de coût du fourrage ou de main d’œuvre !

Elle achète du lait en Nouvelle Zélande et le revend à l’Algérie ! Découvrez l’incroyable contrat liant une société Emiratie et l’ONIL…


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :