“Demain, tu ne pourras plus prétexter que tu ne savais pas !” / Par Hakim Laalam

Le solidarisme mortifère ! Par Hakim Laalam

Nous faisions fausse route ! Avant, l’objectif, le machin sur lequel nous étions focalisés, c’était la sortie des détenus.

Quand ? A quelle heure ?

Nous étions braqués là-dessus et sur rien d’autre, le souci étant de les voir libres, bark !

Eh ben maintenant, visiblement, très visiblement, va falloir réajuster nos attentes. Le truc nouveau, ce n’est pas la libération d’une ou d’un détenu d’opinion, mais plutôt qui va lui rendre visite ou chez qui lui-même va se rendre de ses propres pas trottinants et consentants.

Remarquez, à la limite, moi, je préfère cette démarche-là. Ça a l’avantage de la clarté. Comme ça, les gens qui te reprochent ta « tiédeur » sur le profil de certains « leaders » ont tout le loisir de « manger leurs molaires » !

Chami, Chami, et le Baghdadi, Baghdadi et les coqs diplomatiques seront mieux gardés !

Non, mais c’est vrai ! Y a un moment où t’es obligé de sortir de la nasse, de la foule du vendredi, du mouvement « Khawa-Khawa » et d’afficher enfin ton vrai livret de famille. Et nous, en face le formidable réservoir d’extase, nous pouvons enfin choisir sur qui nous pâmer, quel portrait brandir, de serrer ou pas la paluche à une « star » de la Djoumouaâ, et d’aller ou pas battre le pavé d’El-Harrach à… Djamaâ Es Sunna.

Je vous assure que sans arrière-pensée, sans humour, sans sarcasme, et sans perfidie, c’est mille fois mieux ainsi.

Quand tu sais qui est qui, si tu te fais encore avoir par le « solidarisme mortifère », alors, ce n’est pas la mère et le père et l’engeance de l’autre qu’il te faut insulter, mais la tienne de mère, le tien de papa et toute ta lignée. Parce qu’après ça, désolé, mais tu ne peux plus prétexter que tu ne savais pas !

Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

Hakim Laalam, Le 25 février 2020

Mustapha Bouchachi, Lakhdar Bouregaa, Samir Benlarbi : Les trois principales figures du mouvement populaire en compagnie de Ali Benhadj, N°2 du Mouvement islamiste FIS.  

Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :