Procès du fils du Président : Khaled Tebboune libérable dans moins de 6 mois…

 Mise à jour le 26 février  : Khaled Tebboune acquitté. Kamel Chikhi écope de 8 ans de prison ferme.

Le procureur près le tribunal de Sidi M’hamed a requis, ce mercredi 26 février, une peine de deux ans de prison ferme contre le fils du Président Tebboune, Khaled Tebboune emprisonné depuis juin 2018 pour son implication dans l’affaire des promotions immobilières, Kamel Chikhi, dit El Bouchi. Soit depuis 18 mois.

Kamel Chikhi innocente le fils du Président…

« Khaled Tebboune, n’a jamais intercédé en ma faveur auprès de quelque administration que ce soit ».

C’est, selon la presse, ce que qu’a assuré Kamel Cikhi, dit El Bouchi, à la barre lors du procès qui s’est ouvert au Tribunal de Sidi M’hamed dans lequel comparaissent plusieurs autres co-accusés.

Soupçonné d’avoir versé des pots-de-vin pour obtenir indûment des permis de construire et autres autorisations et d’avoir utilisé les enregistrements pour faire chanter ses co-accusés, Kamel Chikhi écarte ainsi Khaled Tebboune, le fils du président Abdelmadjid Tebboune.

« J’ai été emprisonné 18 mois à cause d’un parfum !« 

Khaled Tebboune a de son côté affirmé qu’il n’a jamais perçu de bakchich pour intervenir en faveur de Kamel Chikhi, le principal accusé, et que le seul cadeau qu’il a reçu de ce dernier « était deux flacons de parfum ».

Le fils du président Abdelmadjid Tebboune, Khaled Tebboune, a indiqué que Kamel Chikhi, dit El Bouchi, était une vieille connaissance, ce qui expliquerait sa présence sur les divers enregistrements.

 « J’ai rencontré El bouchi pour prendre un café… et c’est inconcevable de passer 18 mois en prison pour deux bouteille de parfum » a-t-il dit au juge. Et d’ajouté « j’ai été auditionné 5 fois pour la même raison », a-t-il affirmé.

Les autres peines requises

Des peines allant de deux à dix (10) ans de prison ferme ont également été requises à l’encontre d’autres personnes impliquées dans la même affaire, dont :

  • Kamel Chikhi, dit El Bouchi : 10 ans de prison ferme assortis d’une amende d’un million de dinars,
  • L’ancien P/APC de Benaknoun, Kamel Bouarab : 10 ans de prison ferme assortis d’un million de dinars,
  • Le fils de l’ancien wali de Relizane, Djalal Eddine Lemehal ! 8 ans de prison ferme assortis de 500 mille dinars,
  • Abdelkader Ben Zahra, ancien chauffeur de l’ancien DGSN, Abdelghani Hamel : 6 ans de prison ferme assortis d’une amende d’un million de dinars.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :