Capture WhatsApp de l’instruction de la « Police Politique » à El Hayat : Le RCD publie une bombe !


« Les services de sécurité ont intercepté, hier soir, a un barrage une personne venant de Bouira, en possession de 3000 comprimés psychotrope. Après interrogatoire, le concerné a avoué qu’il devait les livrer au niveau du siège du RCD à Alger ».

C’est ce que contient l’incroyable document publié ce lundi 24 février, par le Président du RCD, Mohcine Belabbas. Il s’agit de la capture d’écran WhatsApp d’un document contenant «une phrase envoyée à certains médias» pour servir d’un «3adjil (urgent)» habituel pour ces chaînes.

Et au RCD d’accuser ce qu’il définie comme « la Police Politique ». Dans un communiqué rendu public, hier, le parti dénonce «l’ingérence de la police politique dans la vie publique». Il annonce aussi «le dépôt de plaintes contre tous les médias ayant relayé l’accusation, afin de tenter de démasquer les véritables commanditaires d’une telle campagne de diffamation».

Déroulement de l’affaire…

« Des services de sécurité, on ne sait pour quelle arrière-pensée, ont tenté de mêler le sigle du parti à une histoire abracadabrante de trafic de stupéfiant. Pour cela, ils exploitent une information anodine, comme on en voit quotidiennement dans les BRQ (bilan de renseignement quotidien) de la police et de la gendarmerie », écrit El Watan dans son édition de ce lundi 24 février.

Vient ensuite la chaîne de télévision privée El Hayat. Cette dernière a diffusé un «urgent» faisant état de l’arrestation, vendredi à Bouira, d’un jeune de 29 ans en possession de 3000 comprimés psychotropes. Selon la chaîne, «le jeune aurait avoué qu’il transportait la marchandise prohibée à un responsable du RCD». Aussitôt, d’autres chaînes de télévision reprennent l’information et la diffuse.

Pourtant, dix minutes plus tard, la chaîne fait un rectificatif. El Hayat affirme alors que «le jeune en question n’a pas parlé d’un responsable du RCD, mais les psychotropes étaient destinés à de jeunes habitants à proximité du siège régional d’Alger de ce parti». Elle présente alors des excuses au RCD.

Le rétropédalage se poursuit. Quelques minutes après, le média fait une nouvelle rectification de son «information» pour dire que «finalement la marchandise devait être écoulée auprès des jeunes manifestants qui passaient des nuits dans le siège du RCD».

Mais trop tard, la polémique a déjà envahi les réseaux sociaux.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :