Après les cambrioleurs en “Hidjab” de Médéa, un homme en “Jilbab” crée la panique à El oued !

Quelques mois après l’incroyable affaire des cambrioleurs vêtus de “Hijabde Médéa, voilà qu’un homme vêtu d’un “Jilbabcrée la panique à El Oued…

Ainsi, bien qu’entièrement recouvert, le gabarit, les formes et la démarche ne pouvaient pas ne pas attirer l’attention des policiers en tenues civiles en patrouille dans le marché central de cette ville du Sud-Est du pays.

Craignant qu’il s’agisse d’un terroriste qui aurait pu être armé, ils décident de prendre la personne discrètement en filature tout en avisant leurs collègues. Le marché est dés lors encerclé et plusieurs agents sont postés à divers endroits attendant le moment propice pour l’interpeller. C’est dés lors qu’il quitte le marché et est à bonne distance de la foule que les policiers lui tombent dessus.

Fouillé, il s’avérera qu’il ne portait aucune arme. Selon le site Ennahar Online qui rapporte cette incroyable information, l’individu a été arrêté et conduis dans les locaux de la police pour être entendu et partant déterminer ses intentions.

Été 2019, Les cambrioleuses en “Hijabétaient des… hommes !

Le 31 juillet 2019, le quotidien El Khabar rapporte qu’un homme se présente dans les locaux de la Sûreté de Médéa. Il est bijoutier dans le centre-ville et vient déposer plainte contre un homme vêtu d’un « Hijab » qui a tenté de le cambrioler en le menaçant avec un pistolet.

C’est après qu’il se soit rendu compte qu’il s’agissait d’une arme en plastique qu’il a tenté de se défendre et lui a couru après, mais le criminel s’est enfui.

Une enquête est dés lors ouverte par la brigade de Recherche et d’Investigation (BRI) de Médéa. Parmi le dispositif mis en place : la multiplication des patrouilles de police.

Et c’est lors d’une de ces patrouilles que le 4 août, des éléments de la BRI tombent sur une voiture touristique suspecte au niveau de la cité de Karkara. A l’intérieur, un homme et trois femmes voilées. Mais à peine les occupants du véhicule ont-ils vu les policiers qu’ils démarrent en trombe. Poursuivis puis arrêtés, il s’est avéré que les trois femmes voilées étaient des… hommes.

La fouillé du domicile de l’un d’eux a permis aux policiers de mettre la main sur le pistolet en plastique ayant servi au cambriolage du bijoutier du centre-ville de Médéa…

Source (ALG24 du 19 février 2020)


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :