Zapping : Dissolution de l’APN, Procureur Sidi M’hamed, Hirak à Kherata, BHP Billiton plie bagage…

Les chiffres, informations, déclarations à retenir de l’actualité de ce Mercredi 12 Février 2020…   

🔴 – Dissolution de l’APN : députés « KHODRA FOG TAAM »

Intervenant lors des débats autour du plan d’action du gouvernement présenté par le Premier ministre Abdelaziz Djerad à l’APN, hier mardi, un député RND a demandé la dissolution de l’assemblée. Pour illustrer le propos, il a utilisé l’expression «KHODRA FOG TAAM », pour souligner le rôle figuratif de l’institution.

🔴 – Procureur Sidi M’hamed

Mohamed Belhadi, le procureur adjoint près du tribunal Sidi M’hamed, qui a demandé la relaxe au 16 manifestants le 9 février passé, vient d’être muté vers le tribunal El Guemar à Oued Souf.

Il est à rappeler que le procureur en question a demandé, dimanche dernier, dans son réquisitoire, la relaxe de 19 manifestants, arrêtés lors du 48e vendredi du Hirak, tout en déclarant que « les Algériens scandent des slogans réclamant une justice libre et indépendante. Pour cela, j’assume mes responsabilités en tant que représentant du parquet ».

Avant cela, l’inspection générale du ministère de la Justice avait convoqué Ahmed Belhadi le lundi passé selon le porte-parole du Club des magistrats algériens, Merzougui Saâd Eddine.

🔴 – « Hirak » : Marche historique à Kherata

‎Les habitants de la ville de Kherrata préparent une marche historique à l’occasion du premier anniversaire de la marche du 16 février 2019.

🔴 – BHP Billiton et plusieurs autres compagnies pétrolières plient bagage…

Plusieurs compagnies pétrolières internationales ont fait part de leur volonté de quitter le marché Algérien  et de céder leurs investissements ou leurs actifs. Ces sociétés étrangères, toutes de grandes compagnies internationales, se plaignent de l’instabilité chronique de l’Algérie et du mauvais climat d’affaires caractérisé par des tensions politiques dans le pays et l’absence d’un interlocuteur légitime qui peut les rassurer ou leur fournir des réponses à leurs préoccupations. 

Parmi ces compagnies internationales qui ont d’ores et déjà fait savoir aux autorités algériennes leur désir de quitter l’Algérie, nous retrouvons le groupe australien BHP Billiton, groupe mondial de premier plan en matière d’exploitation de ressources naturelles, qui est présent en Algérie dans un grand projet Rhourde Ouled Djemma (ROD) et champs pétroliers satellites dans les blocs 401a/402a.

Autre candidat au départ la CNOOC (China National Offshore Oil Corporation) qui développe le même sentiment et désire elle-aussi abandonner son activité en Algérie pour partir explorer des gisements sous des cieux plus cléments. 

Le géant britannique BP a d’ores et déjà contacté une banque d’affaires internationale pour lui trouver un repreneur de ses actifs et investissements dans l’une des plus stratégiques plateformes gazières coexploitée par Statoil et Sonatrach à In Amenas.


Zapping Précédent :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :