Pourquoi Docteur Sihem a pleuré… Glaçant témoignage d’un médecin algérien sur l’état de l’hôpital !

“ … Et j’ai éclaté en sanglots. (…) J’ai pleuré parce que je participe dans un système de santé qui « tue » les gens.”

Docteur SIHEM SEMSOUMA

J’ai pleuré… / Par Docteur SIHEM SEMSOUMA

Jeudi après une longue journée de travail, 18h passé, j’ai failli perdre mon patient !

Au bloc opératoire après une intervention pour extraire son cancer, tout s’était bien passé jusqu’au moment du réveil, les premières ébauches d’une respiration spontanée sont là, ça fait tellement plaisir à n’importe quel médecin anesthésiste !

Mais, en un moment, un Laps de temps, un instant, mon patient ne respire plus, il devient tout bleu !! Panique générale, il fallait comprendre ce qui se passe.

Procédant a une ventilation manuelle, je constate qu’il n’y avait plus d’oxygène…. Des cris de partout, la résidente est sorti en courant au rez de chaussée en criant « Manque d’oxygeneee » oui parcequ’il faut changer la bouteille, parceque l’appareil censé détecter ce manque n’a pas fonctionné à ce moment là…!!!!

J’ai utilisé la réserve en oxygène du respirateur, j’ai ventilé mon patient, il a repris des couleurs, mais il a fallu stimuler son cœur pour le garder de ce côté là, pour sa femme, son enfant, ses parents !

Enfin, il est là, il se réveille, il nous parle, l’équipe est contente, moi aussi mais…. Je tremblais, tout en moi tremblait, visage blême, fatigue extrême, ne pouvant pas me tenir debout, essoufflée… J’avais tellement peur !

J’ai installé mon patient dans sa chambre, état post opératoire parfait, j’étais soulagée, j’ai pris mes affaires et je suis rentrée….

En route mille et une idée, image ont traversé mon esprit…. Et j’ai éclaté en sanglots.

J’ai pleuré parce que mon patient allait mourir entre mes mains, j’ai pleuré parce qu’on travaille toujours avec des bouteilles d’oxygène qu’il faut changer à chaque fois, parce que l’appareil n’a pas détecté le manque d’oxygène, parce que à chaque diminution du débit, une technicienne doit quitter le bloc pour demander à un agent de changer la bouteille, parce qu’il n y a pas de téléphone au bloc opératoire pour empêcher la technicienne de sortir du bloc et rester auprès du patient !

J’ai pleuré parce qu’en 2020 on travaille toujours avec ce système archaïque, parce que le changement dans cette clinique ne concerne que les murs et le décor, parce que je lis je lis et je lis, je paye cher pour me former me former et me former sans pouvoir faire profiter mes patients et ceci est due au manque de moyens….!!!

J’ai pleuré parce que cela fait des mois que je manifeste en toute silmya pour que tout ça change, pour que mon con-citoyen retrouve sa dignité chez lui, au travail, dans la rue, un hôpital et même dans un bloc opératoire pour que à la fin on vient me dire « vous voulez quoi encore, c’est quoi vos revendications », après avoir été traité de traître, zouave…. cette même personne, un jour dans la même situation que mon patient, m’insultera moi et non pas cette bande de mafia qui dilapide le pays depuis des décennie et qu’il soutient et applaudit….

LIBERER l’oxygène !!! On veut respirer !!!!

J’ai pleuré devant cette grande incapacité de changer les choses, parce que je participe dans un système de santé qui « tue » les gens, et je le sais mais je suis là… « .

SIHEM SEMSOUMA


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :