“Avec Chakib Khalil, c’était payer fort, ou rien” : Explosifs aveux de SAIPEM…

“Nous avons versé des pots-de-vin qui s’élèvent à des millions de dollars du temps où Chakib Khelil était aux commandes.

C’est là les aveux des responsables de la société italienne Saipem dont les propos ont été rapporté par Le Soit d’Algérie  dans son édition d’hier dimanche 9 février.

“Nous ne l’avons pas fait de gaîté de cœur, nous étions au pied du mur, c’était payer fort, ou rien, ajoutent ces mêmes responsables.

Un explosif aveu qui confirme les informations rapportées par le site Reuters Italie fin décembre 2018. L’Agence avait en effet révélé, citant les juges du Tribunal de Milan que “des pots-de-vin à hauteur de 3% de la valeur des contrats de Saipem ont été attribués selon un accord conclu entre Chakib Khelil et Pietro Tali, ex-DG de la compagnie italienne, entre 2007 et 2010.

287 Millions de Dollars de fortune personnelle !

Citant des sources proches du dossier, Le Soir d’Algérie indique que ces dernières ont confié que l’ex-ministre de l’Energie et des Mines aurait accumulé une fortune de 287 millions de dollars, au cours de ses différentes fonctions sous le règne de Bouteflika.

“287 millions de dollars, une fortune principalement accumulée sur la base de pots-de-vin versés par les sociétés désireuses d’investir dans les hydrocarbures en Algérie, écrit le quotidien.

Mandat d’arrêt international

Cité dans de nombreux dossiers, l’ancien ministre algérien de l’Énergie est réclamé par la justice algérienne et visé par un mandat d’arrêt international émis par la Cour suprême d’Algérie, notamment pour les scandales Sonatrach I et II.

Convoqué par la Cour suprême le 14 juillet dernier, Chakib Khelil continue de prétexter des ennuis de santé l’empêchant de voyager…


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :