« Non, Boukadoum n’est pas le premier à parler en arabe! », Le VAR DZ ridiculise El Bilad et les « Badissi » !

La chaîne arabo-islamiste Al Bilad et les adeptes de la « BASSIYA NOVAMBARIYA » étaient tout heureux hier mardi 21 janvier lors de la visite du ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

L’objet de cette satisfaction affichée n’était toutefois, ni les accords qui ont pu être signés, ni les perspectives des relations politico-économiques algéro-françaises. Non.

Le seul et unique sujet qui les a intéressé était la langue par laquelle le ministre des Affaires étrangères algériennes à fait sa conférence de presse. Cette langue si sacrée : l’Arabe.

Bref, la chaînes comme les BADISSI ont acclamé haut et fort le Ministre des Affaires étrangères algérien, Sabri Boukadoum pour sa performance en langue arabe indiquant qu’il s’agit du tout premier responsable algérien qui s’exprime en arabe dans une conférence de presse devant son homologue français.

La chaîne y a d’ailleurs consacré un post spécial et Titre : « Contrairement à d’habitude… un ministre des Affaires étrangères s’exprime en arabe dans une conférence de presse avec son homologue français ».

La Var DZ, ou la douche froide !

La douche froide n’a pas tardé à arroser tout ce beau monde. Elle leur est tombée dessus via la page VAR DZ (un système créé sur le réseau Facebook pour démasquer tous les clients du régime qui changent de positions au gré des  de situations, mais aussi les petits et gros mensonges des uns et des autres).

Ainsi comme on peut le constater,  pour ne citer que, Lamamra, Sellal ou Ouyahia tous ont, à un moment ou un autre, eu à s’exprimer en arabe devant leurs homologues qu’ils soient français ou d’une autre nationalité.

La réalité est que les ministres algériens sont très souvent bilingues et s’expriment en français ou en arabe selon la complexité du sujet abordé. Les sujets techniques comme l’économie, la Finance ou les nouvelles technologies ne pouvant être abordés en arabe, les responsables algériens les abordent en français. Et quand il s’agit de discours d’ordre général, pratiquement tous les ministres les pondent en langue arabe étant la langue nationale officielle (que ne maîtrise toujours pas 90% de la population algérienne 50 ans depuis son instauration par décret, comme nous le démontre cette vidéo :


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :