Mourad Amiri se joint aux Bouregaa et dépose plainte contre l' »intouchable » Naima Salhi !

Dans la longue liste des procédures judiciaires entamées contre la députée et présidente du Parti de l’Équité et de la Proclamation(PEP), Algérie Part rapporte ce mardi 7 janvier que « le militant Mourad Amiri et ses avocats ont officiellement déposé plainte contre Naima Salhi pour ses propos racistes et haineux à l’encontre des algériens d’origine berbère.

Et cette plainte est officiellement enregistrée au niveau du tribunal de cheraga ».

« Diffamation, racisme et mise en danger la vie d’autrui »

Selon ce qu’avait annoncé le collectif citoyen qui soutient cette démarche, la poursuivre porte entre autres, pour « diffamation, racisme et mise en danger la vie d’autrui ». Cette plainte fait suite à une publication sur sa page datant du 25 septembre dernier, où elle colporte des propos diffamatoires et gravissimes à l’encontre du militant Mourad Amiri, en l’accusant notamment d’intelligence avec l’ennemi et de complot contre l’Algérie.

Il faut mettre la Justice devant ses responsabilités !

Pour rappel, Mourad Amiri était un fonctionnaire qui occupait un poste à responsabilité au ministère de l’intérieur. Il avait été suspendu de ses fonctions le 7 juillet dernier; après avoir invité ses collègues à rejoindre le mouvement de contestation populaire.

Déterminé à répliquer par la voie légale aux calomnies de Naima Salhi, le militant a décidé de mettre la justice algérienne face à ses responsabilités.

 « Elle [Naima Salhi] est un véritable danger pour l’unité nationale. La justice devra se saisir. Cette députée attaque à tord et à travers tout le monde, ce qui ouvre la porte de la dérive et du racisme. »; avait déclaré Amiri dans une déclation à la presse, avant d’ajouter « Sa condamnation (par la justice) devra servir de leçon. »

Les Bouregaa dépose plainte…

Rappelons que Naima Salhi est visée par une autre plainte récente déposée par la famille du héros de la guerre Lakhdar Bouregaa, suite à une vidéo publiée par cette même députée dans laquelle elle l’accuse ouvertement « d’intelligence avec des puissances étrangères. ».

Dans un entretien accordé à El Watan, l’avocat de la famille du Chef de Wilaya IV historique, Me Abdelghani Baddi, a indiqué que la famille du compte entamer une procédure judiciaire « contre la députée tout en saisissant la commission juridique de l’APN; dans les plus brefs délais ».

Qui protège Naima Salhi ?

Malgré les centaines de plaintes déposées par des collectifs de citoyens et d’avocats; cette députée récidive à chaque sortie médiatique en proférant des déclarations racistes et dangereuses; et en déversant son venin dans l’impunité la plus totale.

En effet, bon nombre d’algériens s’interrogent sur le silence curieux de la justice qui devrait s’autosaisir suite aux multiples dérapages de Naima Salhi. « Je m’interroge d’ailleurs sur l’inaction du ministère de la Justice et de la commission juridique de l’APN après les dérapages répétés de la députée »; s’est interrogé l’avocat Me Abdelghani Badi, tout comme des milliers d’algériens.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :