Chengriha, le Général qui s’était « opposé à l’arrestation de Bouregaa et les Hirakistes » ! La nouvelle donne ?

C’est un véritable séisme politique que vient de vivre ce lundi 23 décembre l’Algérie : Le général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah est décédé.

Et une fois n’est pas coutume, la tradition de l’armée algérienne a été respectée et la réaction a été rapide afin d’éviter tout conflit de succession. L’intérim était donc tout désigné et sa nomination a été rapide et unanime : Le Commandant des forces terrestre, le général-major Said Chengriha.

Une nomination non seulement importante, mais qui pourrait bien s’avérer révolutionnaire à plus d’un titre. En effet, si on en croit certains commentateurs, le Général-Major Chengriha a été un des rares à émettre des réserves sur l’arrestation des Hirakistes et leader d’opinion, notamment l’ancien combattant Lakhdar Bouregaa, qu’il considérait comme inopportun.

Bref, pour ces deniers, la scène politique nationale et la crise qu’elle vit depuis déjà 10 mois pourraient bien vivre dans les jours à venir un nouveau tournant avec une toute nouvelle façon d’approcher le règlement de ce conflit.

Parmi ce qui est attendue de cette nouvelle donne au plus haut sommet de l’Etat, beaucoup n’écartent pas la libération prochaines des prisonniers d’opinion parmi lesquels les deux vétérans à la santé déclinante : Le Général Hocine Benhadid et Le Commandant Lakhdar Bouregaa.  

Bio-express du Général-Major Said Chengriha :

Selon les données recueillies sur différentes pages officielles : Saïd Chengriha a 74 ans. Il est né le 1er août 1945 à El Kantara dans la wilaya de Biskra et promu général-major en 2003. Le 27 août 2018, il est nommé commandant des Forces terrestres succédant au Général-major Ahcène Tafer.

Commandant Lakhdar Bouregaa :

Général Hocine Benhadid :


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :