5000 Milliards enterrés, L’incroyable découverte dans la ferme du neveu du Général Said Bey !

Dans son édition de samedi 21 décembre, le site Algérie Tout à l’heure, rapporte une incroyable histoire dont le principal protagoniste n’est autre que l’un des neveux de l’ancien Chef de la 2ème Région Militaire, le Général-Major Said Bey (incarcéré actuellement dans la prison militaire de Blida, pour conspiration contre l’Etat et l’ANP).

Ainsi, selon le site, les éléments des services de sécurité ont découvert des milliers de milliards dissimulés dans trois conteneurs enterrés sous terre dans une ferme à Relizane, lui appartenant.

Selon diverses sources, il s’agirait de pas moins de 5000 Milliards (centimes), soit 50 Milliards de dinars soigneusement enveloppés dans des sacs en plastiques, le tout entassés dans trois centeneurs enterrés à quelques mètres de profondeur dans cette ferme isolée de cette ville de l’ouest du pays.

De Paris à Blida… C’était en septembre 2018 !

En septembre 2018, l’actualité était au 701 kg de cocaïne découvert au port d’Oran et qui a engendrée une cascade de limogeages, disgrâces, et d’incarcérations, notamment de hauts cadres sécuritaires.  

Vendredi 14 septembre, le magazine JeuneAfrique rapporte que le général-major Saïd Bey est sur son lit d’hôpital, à Paris, quand on lui remet un message ferme de sa hiérarchie. Admis deux jours pour soigner un diabète et de l’hypertension, cet habitué des hôpitaux de France et de Belgique est sommé de rentrer sans délai. Il n’aurait pas dû, il est vrai, se trouver à Paris. Quelques jours plus tôt, un juge du tribunal militaire de Blida, à 30 km à l’ouest d’Alger, avait prononcé à son encontre une interdiction de sortie du territoire national (ISTN).

Dès son retour, Saïd Bey voit son domicile perquisitionné par les gendarmes et incarcéré.

Le procès toujours en cours…

Aux dernières nouvelles, le site l’Expression rapportait dans son édition du 12 novembre 2019 que le procès du général-major Saïd Bey s’est déroulé  au tribunal militaire de Blida, le même jour.

Le site rappelle que ce dernier et quatre autres généraux-majors, parmi lesquels l’ex-patron de la Gendarmerie nationale, Menad Nouba, le directeur des finances au ministère de la Défense, Boudjemaâ Boudouaouar, le commandant de la 4e RM, Abderrazak Cherif, ont été placés sous mandat de dépôt par le tribunal militaire de Blida vers la fin du mois d’août dernier, pour des affaires «d’enrichissement illicite, trafic d’influence et corruption».

Une autre enquête sur les conditions d’attribution des armes à feu aux hommes d’affaires va aboutir à sa convocation avec d’autres hauts gradés de l’armée. Il s’est présenté au tribunal de Blida, qui l’a placé en détention, pour «dissipation et recel d’armes et de munitions de guerre» et «infraction aux consignes de l’armée», indique-t-on.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :