Affaire KHALIFA : 5 Milliards $, 900 témoins, Sidi Said convoqué par le Tribunal de Blida… Le bouc-émissaire idéale ?

Dans son édition du 11 décembre, le site Echourouk  (média du Pouvoir) évoque la programmation dans les prochains jours par le Tribunal criminel de Blida du dossier « KHALIFA » dont le jugement a été prononcé en 2015, après que celui-ci lui ait été transmis par la cour suprême.

Selon le site de nouvelles révélations ont été enregistrées dans ce scandale qui aura coûté prés de 5 Milliards de dollars au Trésor Public, après l’audition de plusieurs hauts responsables et ministres devant le juge enquêteur de la cour suprême.   

Outre Said Bouteflika, l’ex-premier ministre Ahmed Ouyahia, l’ex-ministre des transports Amar Ghoul, l’ex ministre des finances Mohamed Djellab, Echourouk insiste particulièrement sur l’ex-SG de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Said.

Ainsi, 4 ans après de la clôture du dossier du « Golden Boy », Sidi Said qui n’était cité qu’en qualité de témoin (malgré son implication flagrante dans l’affaire) est de nouveau convoqué (sans toutefois préciser s’il est accusé ou témoin).

Enfin, selon la même source, pas moins de 900 témoins devraient être entendu lors de ce nouvel épisode de l’une des plus grandes escroqueries qu’a vécu l’Algérie depuis son indépendance.

Le commentaire…

« Si Echourouk insiste sur le nom de Sidi Said c’est certainement qu’il va  y passer. Il va certainement être une autre tête que va offrir le Régime à la vindicte populaire pour calmer la rue et amener le Hirak à accepter la proposition de négociation de Tebboune », peut-on lire sur un commentaire.

Il y a 5 ans, l’Affaire Khalifa…

Rappelons que dans une dépêche APS datée du mercredi 17 juillet 2019, la Cour suprême indiquait avoir ordonné le réexamen de l’affaires Khalifa.

Cette institution rappelait que l’ex PDG du groupe Khalifa, Abdelmoumène Khelifa, avait été condamné le 23 juin 2015 à 18 ans de réclusion ferme, assortie d’une amende de 1 million de DA et de la confiscation de l’ensemble de ses biens.

Absent lors du procès de 2007, Abdelmoumène Khelifa, l’ex DG du groupe Khalifa, était poursuivi pour association de malfaiteurs, vols multiples, escroquerie, faux et usage de faux en écriture bancaire, abus  de confiance, trafic d`influence, corruption, détournement de fonds et banqueroute frauduleuse ».

En juin 2007, un jugement par contumace avait été prononcé par le tribunal criminel de la Cour de Blida le condamnant à la réclusion criminelle à perpétuité avec confiscation de l’ensemble de ses biens.

Au total, 71 prévenus, dont 5 sont décédés, avaient introduis des recours devant la Cour suprême, dans les verdicts prononcés en juin 2007, sachant que 21 détenus sont impliqués dans cette affaire alors que le nombre des témoins dépassait les 300 personnes, outre la partie civile et les victimes.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :