Ouyahia et les mystérieux 30 Milliards cachés dans un compte BDL, Le Juge enfonce l’ex-premier ministre…

Outre, « corruption octroi d’avantages indus et abus de fonction », une nouvelle charge vient d’être inscrite dans le lourd dossier de l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia qui comparaissait ce mercredi 4 décembre devant le juge du tribunal de Sidi Mhamed. Il s’agit de « fausse déclaration ».  

A la barre mercredi 4 décembre…

Le Juge : vous avez deux comptes (Bancaires et CCP) que vous n’avez pas déclaré. Un mouvement de 30 Milliards de sentîmes y ont été enregistré en 3 mois.

Ouyahia : Je n’ai pas déclaré mon compte BDL Staouali pour la simple raison que  l’origine des fonds qui y étaient n’avait pas de rapport avec mes fonctions de premier ministre. Et mon compte CCP n’était alimenté que de 15.000 Dinars.

Le Juge : Vous avez déclaré au juge enquêteur de la cour suprême qu’il s’agit d’argent émanent de cadeaux d’amis, puis vous êtes rétractés, pourquoi ?

Ouyahia : Cet argent n’a aucun rapport avec mon poste de premier ministre. Je ne suis pas bête au point de mettre de l’argent issu de la corruption dans un compte bancaire.

Le Juge : Pourquoi avez-vous transféré des fonds sur le compte de votre fils ?

Ouyahia : J’aidais mon fils comme tout père le fait.                                                

Le Juge : Pourquoi avez vous transféré des fonds sur le compte de votre femme ?

Ouyahia : Mon épouse à une activité commerciale, je l’ai aidé à s’acquitter de ses redevances fiscales.

Les 30 Milliards de la BDL Staoueli…

Sur ce sujet, les médias ont rapporté  que les enquêtes ont révèlé que l’ex-premier ministre Ahmed Ouyahia a menti lors de sa déclaration de patrimoine.

En effet, les enquêteurs de la cour suprême ont découvert que Ouyahia a dissimulé plusieurs de ses biens.

Entre autre, il n’a pas déclaré la somme de 30 Milliards (centimes) qu’il avait dans un de ses comptes bancaires au niveau de la Banque de Développement Local (BDL) de Staoueli . Cette somme avait été versée dans ce compte entre mai 2017 et août 2018. Selon la même source, la banque avait noté les mouvements suspects de ce compte, mais aucune enquête n’a été ouverte.

L’enquête a également démontré que l’ex-premier ministre a fait transférer plusieurs sommes à partir de ce compte vers ceux de son épouse et de l’un de ses fils. Lors de ces auditions, Ouyahia avait dans un premier temps indiqué qu’il s’agissait « de cadeau d’amis », avant de se rétracter et de dire qu’il s’agissait de son argent personnel qui n’avait rien à avoir avec ses fonctions de premier ministre.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :