La campagne de Mihoubi explose ! La belle et scandaleuse « Samira », la Directrice de campagne de l’ombre …

Dans son édition de ce dimanche 24 novembre, le site Algérie Patriotique rapporte que Mohamed Fadene, le directeur de campagne de l’ex-ministre de Bouteflika, Azzedine Mihoubi a demandé de partir.

En cause : une certaine Samira Hadj-Djilani.

Ainsi, outre les difficultés à gérer la campagne devant un peuple qui refuse les élections, Mohamed Fadene, ne supporte plus la présence de cette proche de Mihoubi qui « s’est proposée pour, affirme-t-elle, aider le candidat mais, dans l’ombre, et sans se déclarer, ni se montrer. Bien sûr, cela ne l’empêche pas d’inviter les journalistes et de suivre le candidat comme son ombre», rapporte le site.

Une présence pesante par le fait, notamment, de son passé sulfureux dans lequel se mêlent scandale, business et corruption.

Samira, la scandaleuse…

Le site indique que « Si la directrice de la communication «clandestine» du candidat Azzedine Mihoubi a choisi de ne pas apparaître en tant que telle, bien qu’elle occupe bel et bien ce poste au siège de campagne de l’ancien ministre de Bouteflika, c’est à cause de «vieux réflexes ataviques».

«Au lancement de Khalifa TV, Samira Hadj-Djilani avait été détachée par l’ex-ministre de la Culture Khalida Toumi, actuellement en prison, pour occuper le poste de directrice générale de l’antenne d’Alger de cette chaîne de télévision qui n’avait pas duré longtemps. Une décision d’autant étrange qu’elle était fonctionnaire et occupait le poste de directrice de la presse écrite au ministère de la Communication, nommée par décret présidentiel.

«Ce poste à Khalifa TV lui avait permis de bénéficier de toutes les largesses légendaires du désinvolte Abdelmoumène Khalifa, lui aussi en prison. Et surtout de recevoir des cachets en sus de son salaire que le ministère de la Communication continuait de lui verser», révèlent les sources du site qui évoquent d’autres scandales dans lesquels la sulfureuse conseillère du candidat Azzedine Mihoubi est impliquée, notamment ceux liés au film «Ahmed Bey», qui n’a jamais vu le jour, et à son litige avec un opérateur de téléphonie mobile qui lui a intenté un procès pour «escroquerie».

Conclusion d’Algérie Patriotique…

Le site croit de ces faits savoir que : «Azzedine Mihoubi, qui était jusque-là perçu comme le «deuxième meilleur choix» de l’état-major de l’armée au poste de Président, semble être en chute libre à son tour. Le sondage du journal gouvernemental El-Moudjahid qui le classe bon dernier derrière l’autre «ex-favori» Abdelmadjid Tebboune et l’intrigante annonce d’Abdelkader Bengrina au sujet d’un «second candidat du système qui sera bientôt éliminé» sont étayés par la démission annoncée du directeur de campagne du secrétaire général par intérim du RND et les frasques révélées d’une de ses plus proches collaboratrices ».


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :