Interdiction de résidences et enquêtes sur les biens des politiques algériens : La résolution de l’UE qui fait trembler le FLN !

« Ingérence dans les affaires algériennes ! », « Provocation ! », « Un complot contre l’Algérie ! »… Les mots et expressions n’ont pas manqués aux responsables politiques algériens pour dénoncer la démarche annoncée jeudi 21 novembre du député européen Raphael Glucksmann.

Ce dernier a effet, fait état d’un débat sur la situation politique en Algérie, suivi d’une « résolution d’urgence » qui doit avoir lieu cette semaine au Parlement européen à Strasbourg.

La classe politique algérienne en alerte !

Depuis jeudi soir, c’est toute la classe politique issue ou cogitant autour du FLN qui s’est mise en branle pour dénoncer ce qu’elle qualifie d’« ingérence dans les affaires algériennes ».

Ce samedi 23 novembre, les cinq candidats à la présidentielle  imposée par le système s’y sont mis en chœur pour crier au « complot » devant les quelques dizaines de « personnes » gracieusement rémunérées pour être présents à leurs meetings.

Qu’est-ce qui fait peur aux politiques algériens ?

Selon les observateurs, la raison de cette levée de bouclier du personnel politique algérien réside dans ce qui pourrait découler d’une résolution pareille au niveau des Etats de l’UE. En effet, certains imaginent bien un vote pour durcir les procédures d’octroi de résidences pour les politiciens algériens qui souvent finissent leur vie en Europe (particulièrement en France).

Pis, des enquêtes sur les 50.000 hauts cadres algériens vivants en Europe depuis l’indépendance de l’Algérie pourraient également être adoptées.

De quoi paniquer l’ancien ministre des Moudjahidines, Mohamed Cherif Abbes installé à Lyon, ou encore l’ex SG du FLN, Amar Saidani et sa paisible vie à Neuilly sur Seine.

Quelques passages du texte du député européen Raphael Glucksmann

Ainsi, dans un texte officiel publié sur son compte Twitter, l’Euro-député français dénonce le silence du Parlement européen sur « un mouvement aussi massif, aussi exemplaire que le Hirak algérien ». « Cette révolution ne brise pas un carreau et pourtant pourrait changer la face du monde méditerranéen ».

Pour lui : « Ces manifestants sont vraiment admirables et la situation juridique (entendre : les arrestations massives) est difficile, voire désastreuse, mais l’Algérie reste un pôle de stabilité dans la région ».

Poursuivant, il écrit : « Des millions de citoyennes et citoyens manifestent depuis des mois, chaque semaine – et même plusieurs fois par semaine – pour la démocratie, la justice, la liberté et la dignité, juste là, de l’autre côté de la mer. Et nous, si bavards sur tout ce qui se passe ou ne se passe pas à l’autre bout du monde, nous n’avions apparemment rien à dire sur l’extraordinaire mobilisation pacifique d’un peuple si proche, géographiquement, historiquement et culturellement. Comme si cette proximité nous rendait soudainement aphones ».

« On parle de mes aventures de jeunesse au pays de Kateb Yacine et Lounès Matoub, de la résistance algérienne au colonialisme français puis à l’islamisme terroriste, on se souvient du GIA revendiquant ses attentats depuis Washington ou Londres, on parle de mon amour pour l’Algérie, mais rien n’y fait car c’est précisément au nom de cet amour que je tiens autant à ce que nous exprimions notre soutien à ces innombrables jeunes (et moins jeunes) qui rêvent et luttent dans les rues ».

« Lobbying et intérêts étatiques ! »

Raphael Glucksmann accuse toutefois « des lobbies liés aux intérêts étatiques » de bloquer un débat et une résolution sur la situation en Algérie, même si, affirme-t-il, « Tout le monde reconnaît que la question des arrestations de manifestants est désastreuse ».

Malgré ces résistances, il promet qu’« il y aura bien un débat sur l’Algérie et une résolution d’urgence la semaine prochaine à Strasbourg ». Il menace de rendre publiques toutes les déclarations et « chacun assumera sa position au grand jour ».

« Je me battrai pour qu’elle soit le plus possible à la hauteur de votre incroyable révolution. Et qu’elle gagne surtout », affirme l’Euro-député.

Texte intégral :


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :