« 130 Millions de Dollars de blé Français » : Nouveau DG, nouveau scandale à l’OAIC !

Les biens heureux meuniers de l’Hexagone ont écoulé durant le premier semestre 2019 pas moins de  36% de leur blé en Algérie. Dans cette dynamique le site Algérie Part révèle dans son édition de ce lundi 21 octobre une incroyable histoire…

Ainsi, dans les 24h qui ont suivi l’installation du nouveau DG à la tête de l’office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) (16 septembre), Abderrahmane Bouchahda, ce dernier n’a rien trouvé de mieux que de commander pas moins de 600 mille tonnes de blé pour à peu près 130 millions de Dollars ! (très probablement de France)

Une commande d’autant suspecte, que le gouvernement avait annoncé il n’y a pas si longtemps que « l’Algérie a réalisé une récolte record de 3,9 millions de tonnes (Mt) sur la campagne 2018/2019, soit une hausse de 61% de la production, dont 3,15 Mt de blé dur ». « Un premier pas vers l’autosuffisance en blé », que disent les autorités !

L’OAIC, Office des scandales à répétition…

Évoquant la gestion de cet organisme en charge de « fournir à tout le pays de quoi manger en blé et en orge », Algérie Part revient sur le limogeage en juillet de son ancien DG, Mohamed Belabdi.

Bien que cette décision ait été présentée comme un besoin de changement à la tête de cet organisme, le site révèle qu’il s’agit, en fait, de la découverte par les autorités que de grosses quantités de blé subventionné par l’Etat ont été détournées par pas moins de 45 minoteries privées qui depuis ont été fermées.

Direction la Tunisie…

Selon les révélations d’Algérie part, ces minoteries privées achetaient auprès de l’OAIC du blé subventionné par l’Etat. Mais, par la suite, de bonnes parties de ces quantités de blé ont été détournés vers les réseaux de la contrebande frontalière pour être écoulé en Tunisie où cette matière privée n’est pas subventionnée par les pouvoirs publics.

Pis encore, les enquêtes des services de sécurité ont découvert que certaines quantités de blé produit en Algérie et vendu à un taux bonifié acquises par les minoteries privées étaient revendues encore, par la suite, à l’OAIC comme étant une nouvelle récolte !

Enfin, le site indique que le trafic a causé un énorme préjudice financier au Trésor Public et les montants de ces préjudices n’ont pas encore été évalués de façon très précise.


Sur le même thème :


Un commentaire sur “« 130 Millions de Dollars de blé Français » : Nouveau DG, nouveau scandale à l’OAIC !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :