Les Emiratis prennent le contrôle de la 2e source de devises d’Algérie : Le Complexe d’ammoniac d’Arzew !

Il s’agit du deuxième pourvoyeur de devise pour l’Algérie après la SONATRACH. Les Emiratis ont pris possession de l’un des plus importants complexes de l’industrie pétrochimique en Algérie : Sorfert.

C’est ce que révèle le site Algérie Part dans on édition du 14 octobre, qui indique que le fonds International Petroleum Investment (IPIC), fonds d’Etat d’Abu Dhabi, a racheté les 51% de parts du groupe égyptien Orascom Industries Construction (OCI-EGYPTE) dans la société  SORFERT Algérie qui possède le complexe d’ammoniac de la zone industrielle d’Arzew dont 49% des parts sont détenus par SONATRACH.

Quand l’Algérie n’exerce pas son droit de préemption…

Algérie Part indique qu’il s’agit d’ « une acquisition qui s’est déroulée dans des conditions troublantes puisque les autorités algériennes n’ont jamais communiqué sur ce dossier délicat. D’autant louche que « l’Algérie n’a pas exercé son droit de préemption comme le dicte la loi algérienne en vigueur ».

Selon le site, « les émiratis ont racheté sur le plan international toutes les activités pétrochimiques du groupe Orascom Industrie, basé au Caire en Egypte. Mais cet argument n’est guère convaincant car Sonatrach aurait pu, elle-même, négocier le rachat des parts du groupe égyptien et conserver ainsi le contrôle de cette importante société pétrochimique comme l’Etat algérien avait fait lors du scénario de Djezzy en avril 2014.

Au lieu de cela, l’Etat algérien a préféré jouer le rôle du spectateur en concédant aux émiratis un privilège inégalé : prendre possession d’un joyau de l’industrie pétrochimique et 2eme pourvoyeur de devises du pays. 

1.6 Milliards de Dollars d’argent public investi, le plus grand complexe d’Afrique…

Selon les données rapportées par Algérie Part, l’édification de ce complexe pétrochimique a  nécessité un investissement de quelque 1,6 milliard de dollars. Il s’agit de l’un des plus importants producteurs intégrés d’engrais azotés en Afrique du Nord (5% de la production Mondiale) (Largement utilisée en agriculture et importante matière première pour l’industrie chimique).

Pas moins de 1,26 millions de tonnes métriques de granules d’urée et 1,6 millions de tonnes métriques d’ammoniac anhydre sont produites par ce complexe par année. La construction du Complexe s’est terminée en 2013 et la première année complète d’exploitation s’est faite en 2014.

 Le 24 février 2019, la chaîne 3 présentait Sorfert


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :