Après les avantages pour Total, la « Badissiya Novambariya » achète 36% du blé Français !

Un autre segment productif français est tout aussi choyé que les hydrocarbures par l’Algérie de l’ère « Badissiya Novambariya» : La production française de blé.

Ainsi, pour 2019, « les importation de blé algérienne ont tout simplement sauvé la saison céréalière française », commente le quotidien El Watan.

En chiffre, en août 2019, le pays a importé 449.000 tonnes de blé français soit l’équivalent de 36% du total des ventes françaises, rapporte le Huffpostmaghreb dans son édition du 12 octobre 2019.

A fin avril, l’Algérie a importé pour pas moins de 4,6 millions de tonnes de blé depuis les ports français. Soit 55% de ses besoins, selon El Watan.

Des chiffres à mettre en parallèle avec l’incroyable déclaration du ministre de l’agriculture algérien, Chérif Omari, qui estimait récemment sur les colonnes d’El Moudjahid, la production céréalière algérienne pour 2018/2019 «historique » et que bientôt le pays sera autosuffisant en blé !(Sic)

Les Hydrocarbures, la saignée institutionnalisée…

Cette dépendance programmée de l’Algérie en blé qui fait les beaux jours des meuniers français n’est pas sans rappeler, une autre dépendance tout aussi programmée aux forces productrices françaises : La production d’hydrocarbures.

Avec la nouvelle loi sur les hydrocarbures et les avantages, notamment fiscaux, accordés aux grands groupes pétroliers, le groupe français Total est particulièrement choyé par l’Algérie de l’ère « Badissiya Novambariya».

L’Algérie permet ainsi à ce groupe et donc à la France « de faire main basse sur les richesses du pays », alertait récemment Me Nasr Eddine Lezzar, avocat d’affaires et spécialiste en arbitrage économique dans un entretien accordé au quotidien El Watan.

Quand l’Algérie débarrasse la France de ses voitures d’occasion tout en lui faisant gagner des centaines de millions d’Euros !

Enfin, une autre Loi en voie d’être votée par l’Algérie de la « Badissiya Novambariya » concerne l’autorisation d’importation des voitures de moins de trois ans. Une autre bien belle affaire pour la France qui trouve ainsi, un moyen logistique de ses débarrasser de pas moins de 100.000 véhicules « obsolètes » tout en empochant des centaines de millions d’euros inespérés suite à l’entrée en vigueur en 2020 d’une toute nouvelle loi en France : le décret d’application du Rétrofit électrique.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :