Incroyable scandale à Air Algérie : 1300 Milliards d’affrètements envolés ! Des dizaines de hauts cadres devant le Juge…

Le site Algérie Part rapporte dans son édition de mardi 8 octobre une affaire explosive qui frappe en plein cœur la gestion opaque d’Air Algérie.

Ainsi, les Services Secret Algériens en coordination avec la Brigade de Recherches de Bab Jedid de la Gendarmerie Nationale ont mis en lumière un incroyable dossier : La disparition toute simple de pas moins de 1300 Milliards des livrets de comptes de la compagnie aérienne Air Algérie.

L’affrètement d’avions étrangers : La poule aux œufs d’or…

Selon le site, les traces de cette somme colossale disparue implique directement plusieurs dossiers de surfacturation de l’affrètement des avions appartenant à des compagnies étrangères par Air Algérie lors des saisons estivales pour répondre à la très forte demande des voyageurs. Notamment entre 2014 et 2017. 

Ainsi, Air Algérie a dépensé plus de 80 millions d’euros pour financer ces affrètements dont les modalités de gestion et l’attribution de ces marchés soulèvent de nombreux soupçons de corruption et de surfacturation.

Les dépenses pour l’affrètement des avions  en 2011, 2012 et 2013 attirent également l’attention des enquêteurs et des budgets colossaux ont été passés au peigne fin  pour repérer toutes les traces d’opérations financières suspectes.

48% des factures envolés !

Selon les premiers éléments de l’enquête en cours, Algérie Part indique que les avions affrétés ont été exploités uniquement à hauteur de 52 % de leurs capacités durant les périodes pendant lesquelles elles ont été placées à la disposition d’Air Algérie.

Pourtant, les prestations rémunérées par Air Algérie indiquent que les avions affrétés ont été exploités commercialement à 100 % !

Ces pratiques auraient couté un préjudice évalué à 1300 milliards de centimes  aux caisses d’Air Algérie, une campagne déficitaire qui survit à peine grâce aux attributions budgétaires du Trésor Public.

Début des auditions…

Pour élucider les circonstances dans lesquelles ce scandale de dilapidation des deniers publics s’est produit, Algérie part rappelle que Saïd Taouinine, mécanicien en maintenance, actuel SG du syndicat des travailleurs et président du comité de participation d’Air Algérie, a été convoqué la semaine passée au niveau de la brigade de recherches de Bab Jedid de la gendarmerie nationale.

Ce haut responsable a été auditionné pendant plusieurs heures sur de nombreux dossiers de mauvaise gestion notamment celui de l’affrètement des avions étrangers par Air Algérie.

Selon le même site, « Said Taouinine est considéré comme l’un des poids lourds de la compagnie Air Algérie et son nom est évoqué dans plusieurs pratiques de népotisme et de favoritisme au sein de la compagnie battant pavillon national ».

D’autres cadres dirigeants d’Air Algérie et hauts responsables du ministère des Transports sont sur la liste des futurs convoqués par la brigade de recherches de Bab Jedid.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :