Dans la Villa 95 à Moretti, un passeport diplomatique au nom de « Maya Bouteflika » : L’incroyable créature et « Mule » de … Said !

Si le grand public n’a entendu parler de Madame « Maya », la fille de Bouteflika, que depuis l’affaire du trésor découvert dans la Villa de Hamel à Moretti, l’histoire de cette femme et ses deux filles remontent pourtant à plusieurs mois précédents le « Hirak »… Plus précisément, vers le mois d’octobre 2018.

Dans son édition de ce mercredi 2 octobre, le site DzayerInfo  revient sur ce personnage qui ne cesse d’alimenter les chroniques, ces derniers jours. Un incroyable épisode, quasi- hollywoodien, du clan Bouteflika…

Ainsi, le site raconte que le sujet de Madame « Maya », la fille de Bouteflika, était un des sujets les plus tabous de la République Bouteflikienne ! La seule évocation de son nom pouvait ruiner le plus solides des politiques ou oligarques !

Même dans le cœur du pouvoir personne n’osait prononcer son nom. Seuls quelques initiés, notamment les locataires de la villa de Hamel à Moretti, des ministres proche du clan qui y traitaient les affaires, pouvaient en parler.

La Présidence, là où tout commence…

DzayerInfo, indique que l’existence d’une fille de Bouteflika nommée « Maya » a juste été prononcée un jour par quelques proches de la Présidence et diffusée ingénieusement dans le réseau d’affaires du clan et c’est delà que le mythe est né !  

Le site pose pourtant une question des plus pertinente : « Mais qui avait assez de pouvoir pour loger dans la 49e wilaya, la Résidence d’Etat de Moretti, fournir une villa qui porte le numéro 95, et établir des documents administratifs dont un passeport diplomatique au nom de Maya Bouteflika a une jeune femme sortie de nul part ? »

Selon le site, les ministres comme Zaalane ou Ghazi qui faisaient partie du réseau d’affaire ou même le DGSN El Hamel n’étaient que des sous traitants dans cette affaire. Le personnage Maya la fille de Bouteflika a été créé de toute pièce par celui qu’on appelait « El- Maâlem ». Un surnom qui faisait trembler toute la nomenklatura : Said Bouteflika !

Maya, la « Mule » de… Said !

Selon le site, si Maya exploitait cette identité pour jouer à la rabatteuse pour certains ministres et responsables politiques du clan et prenait des commissions au passage, la vraie raison de la création de ce personnage par Said Bouteflika était qu’il l’utilisait comme Passeuse ou « Mule », comme l’appelle les trafiquants de drogues. Sauf que pour Said, il ne s’agissait pas de drogues, mais de centaines de Millions de Dollars !

En effet durant plusieurs mois, notamment précédent le Hirak, Maya utilisant son passeport diplomatique a transféré d’énormes sommes en devises vers l’étranger, notamment la Suisse.

D’ailleurs le site indique que  parmi les dossiers en instructions sur lesquels elle doit prochainement être entendue, un porte un grief qui attire particulièrement l’attention :  « blanchiment d’argent dans le cadre d’une association criminelle organisée, mouvement illégal des capitaux et transfert de et vers l’étranger ».

« Les semaines à venir seront explosives ! »

Pour l’heure, hier mardi 1er octobre la fausse fille de Bouteflika, Madame « Maya », a été condamnée par le Tribunal de Chéraga à 18 mois de prison pour le passeport diplomatique au nom de « Maya Bouteflika ».

Mais selon la presse « d’autres dossiers sont en cours d’instruction »… Ce qui promet des révélations lourdes pour les semaines à venir…

A suivre…


A lire aussi :


Un commentaire sur “Dans la Villa 95 à Moretti, un passeport diplomatique au nom de « Maya Bouteflika » : L’incroyable créature et « Mule » de … Said !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :