« Brûlez tout à El Hadjar ! », L’enregistrement accablant qui fait fuir Tliba vers la Tunisie ! (Retranscription Français + Vidéo)

L’alerte a été donnée dans la nuit. Selon l’information rapportée les quotidiens proches du Pouvoir, Echorouk et El Bilad, Baha Eddine Tliba a « fui » l’Algérie, via le poste frontalier avec la Tunisie !

Aucune information n’a fuité sur les circonstances de cette fuite et depuis tard dans la nuit deux thèses s’affrontent :

Il aurait appris que l’affaire de l’enregistrement vocal l’impliquant dans les troubles du complexe sidérurgique El Hadjar allait être ajouté aux charges retenues contre lui. D’autres indiquent qu’il aurait été exfiltré par de puissants oligarques pour ne pas qu’il balance leurs noms…

1- L’affaire d’El Hadjar et l’enregistrement accablant

L’explosive affaire remonte à Septembre 2018. Une bande sonore a circulé sur les réseaux sociaux qui montre une discussion entre un « BALTAGUIA » (voyou – homme de main) et le député FLN de Annaba,  Baha-Eddine Tliba, où il est question de semer le trouble et de provoquer des violences au sein même du complexe sidérurgique d’El-Hedjar qu’il voulait perturber pour pouvoir le racheter .

BALTAGUIA : « Tu me dis alors que je dois ramener des chômeurs et de les habiller en bleus de travail? Puis de foutre la pagaille et de tout allumer ? Est-ce bien cela El Hadj ? »

Tliba :  » Je ne vais pas te répéter encore ce que je t’avais déjà dit. Et en plus combien de fois t’avais-je demandé de ne pas dire ce genre de chose au téléphone ».

BALTAGUIA : « Mais cette fois ci-je veux avoir ma part, pas comme les autres fois ou je me suçait le pouce (…) J’ai failli me retrouver en prison à cause de toi ».

BALTAGUIA poursuit : « Aucun syndicaliste ne nous suivra. Il n’y a que les chômeurs qui accepteront de me suivre,  à qui on doit donner des bleus de travail, afin qu’ils passent incognito (…) Mais ça va coûter beaucoup d’argent, car ils peuvent (les syndicalistes d’El Hadjar) me reconnaître comme la dernière fois et nous empêcher de rentrer »

2- « Si je vais en prison, je ferai tomber des têtes ! »

Autre thèse sur cette fuite : Tliba aurait été exfiltré par des puissants du Pouvoir pour se préserver des révélations qu’il pourrait faire. D’autant qu’il l’avait annoncé la semaine écoulée balançant ses affaires avec le fils de Djamel Ould Abbes, El Wafi.  Ce qui sonnait, avait relevé Ma Revue De Presse DZ, comme un avertissement pour les autres.

Une thèse d’autant pertinente qu’un fait étrange s’est produit cette semaine. En effet, plusieurs observateurs ont relevé que bien qu’il fasse l’objet d’une enquête pour plusieurs affaires de corruption, il ne faisait l’objet d’« aucune Interdiction de Sortie du Territoire National», si on en croit le site TSA…


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :