Khaled El Bey et Achour Abderrahmane, Une histoire de 2 milliards de « TCHIPA »!

La mise sous contrôle judiciaire de l’ex-procureur de la République du Tribunal de Sidi M’hamed, Khaled El Bey lève le voile sur le personnage. Et les langues commencent à se délier.

Dans son édition de mardi 17 septembre, Algérie Part balance le mot que beaucoup hésitaient à prononcer : « pot de vin ». Le site revient relate une affaire que ses sources lui ont confié impliquant Khaled El Bey et le fameux, Achour Abderrahmane, principal accusé dans l’affaire de détournement de 2100 milliards de centimes de la BNA. Ce dernier aurait remis la somme de 2 Milliards centimes) pour le blanchir dans une des affaires pour laquelle il était poursuivi.

Un autre affaire de « TCHIPA » qui devait être ajoutée au lourd de dossier de corruption qui plane sur la tête du magistrat, qui devrait le mener à « El Harrach » suite à l’audition prévue la semaine prochaine devant les enquêteurs de la Cour Suprême.  

Sontrach 1, l’autre affaire…

Parmi les autres affaires dans lesquelles le nom de Khaled El Bey est évoqué, Algérie Part cite SONATRACH.

Ainsi, selon le site, l’ex-Procureur de la République est également suspecté d’avoir joué un rôle controversé dans l’affaire des frères Meziane, Réda et Fawzi Bachir, les deux enfants de l’ex-PDG de Sonatrach impliqués dans le scandale Sonatrach 1 et jugé en 2015.

Selon les sources d’Algérie Part « Des pots-de-vin auraient circulé avant ce procès depuis le bureau de Khaled El-Bey jusqu’au cabinet de Tayeb Louh ».

« L’enquête suit toujours son cours et Khaled El Bey sera convoqué encore une fois d’ici la semaine prochaine et risque cette fois-ci l’incarcération pour rejoindre son maître Tayeb Louh », conclut le site.

Le Rappel…


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :