Ces imbéciles qui se réjouissent du malheur de l’Arabie Saoudite ! Par Ferhat Ait Ali

« On ne fait pas ses calculs prospectifs sur le malheur des autres, quand on est soi même une cause majeure du malheur des siens. »

Ferhat Ait Ali

Déjà que lier son sort à une source unique de rente, alimentant plus la prédation et l’inculture au pouvoir qu’une Economie, est une limite insoutenable en matière d’imbécilité assumée.

Mais en plus lier le sort des cours de cette ressource à un incident chez les autres, intégré dans les esprits comme une aubaine durable, est la preuve que cette limite a été dépassée dans l’allégresse.

Car non seulement les dégâts ne sont pas aussi importants qu’espérés par certains, mais les stocks mondiaux peuvent couvrir ce manque qui est en fait de 4 Millions de barils jour au vu de l’excédent existant, pour au moins 4 mois.

Les stocks américains tous seuls pouvant assumer ce manque pour 3 mois de manque en production nécessaire à l’équilibre du marché.

Ce qui a réduit rapidement l’impact des attaques sur le marché mondial, avec un recul du Brent à 62 dollars cet après midi, après avoir flirté avec les 72 ce samedi.

On ne fait pas ses calculs prospectifs sur le malheur des autres, quand on est soi même une cause majeure du malheur des siens.

L’ère du pétrole arme préférée des dictatures et des régimes sans âme, est révolue, ce n’est plus le monde qui est piégé par ce produit, mais les systèmes attardés qui sont piégés par des revenus volatiles et des besoins en augmentation permanente en rente utilisée comme carburant de la mauvaise gouvernance.

Ce qui nous ramène à l’incident lui même, et à l’impact quasiment nul d’un éventuel coup du même genre chez nous sur le marché mondial, mais mortel pour cette pseudo économies, qui ne vit que par ce petit million de barils.

Chronique complète


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :