PLF 2020 / La diaspora pour éponger le déficit : Après le billet Air Algérie à 900€, une taxe de 6000 Dinars sur chaque voiture d’émigré !

Avec 98% de PNB réalisé par la grâce des faucilles, l’Algérie ne dispose d’aucune marge de manœuvre pour générer de l’argent. A défaut d’idées pour construire une économie, une industrie… les autorités en poste dans ce pays optent pour une solution beaucoup plus simple : Le chantage affectif !

Ainsi, le site ALG24, rapporte dans son édition de ce samedi 14 septembre que les autorités ont instauré, au titre de la mouture de l’avant-projet de Loi de finances 2020 (PLF 2020), une disposition consacrée aux véhicules « des touristes non-résidents ».

Cette dernière préconise l’instauration d’une taxe de 6000 dinars « sur tout véhicule entré sur le territoire dans la cadre d’un séjour touristique ».

Bien que le texte évoque « les touristes », tout le monde aura compris qu’il s’agit des algériens vivant à l’étranger : les émigrés !

En gros ce que dit cette Loi est simple : « Si tu veux voir ta famille : Tu payes ! »

Les arguments des autorités…

Pour les initiateurs de cette disposition, il s’agit d’une compensation pour bénéficier du carburant subventionné, mais aussi l’utilisation des infrastructures de base telles que les routes.  

En chiffre…

Ainsi, avec un trafic de près de 150.000 véhicules par an, cette proposition vise à générer annuellement prés de 1 Milliard de dinars (100 milliards de centimes).

Évoquant le chapitre infrastructure de base, un algérien répond :

Proposition d’un autre algérien :


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :