Oran / Audition de Mohamed Mebarki : Amar Ghoul et les 6 lots dans une ZET pour 113 Milliards !

L’audition du Directeur de l’Agence Foncière d’Oran, Mohamed Mebarki continue d’être des plus prolifiques.

Ainsi dans le sillage de ses révélations qui ont mis à jour ce qui est considéré comme le plus grand scandale foncier de l’histoire du pays, un nouveau nom vient de surgir dans l’enquête en cours. Il s’agit d’un certains Amar Ghoul.

Dans son édition de ce vendredi 13 septembre, le site DzayerInfo évoque un tout nouveau dossier qui serait dans les petits papiers des enquêteurs. Il s’agit de six (6) lots de terrains accordés en 2016 par Amar Ghoul, alors ministre du Tourisme, à un investisseur privé alors même qu’ils se trouvent sur une zone d’expansion touristiques (ZET) !

D’une valeur de 113 Milliards, ces lots ont été accordés à cet opérateur dont le nom n’a pas été divulgué, mais qui serait un proche de l’Ex-DGSN Abdeghani Hamel.

Dounia Park, Autouroute Est-Ouest…

Un nouveau dossier donc qui vient s’ajouter au passif de l’une des plus grandes figures de la corruption de Système, dont le nom est évoqué dans plusieurs affaires, notamment la plus emblématique : L’Autoroute Est-Ouest qui aura coûté le triple de son prix initial et qui n’est toujours pas d’actualité pour l’heure.

Le dernier dossier en date dans lequel Amar Ghoula été cité concerne l’affaire Dounia Park qui doit être instruit dans les semaines à venir.  


Lire aussi :


Un commentaire sur “Oran / Audition de Mohamed Mebarki : Amar Ghoul et les 6 lots dans une ZET pour 113 Milliards !

Ajouter un commentaire

  1. Le contrat programme de l’autoroute est/Ouest à été évalué en 2005 a 6,50 milliards $ conformément à l’article 13 du décret portant gestion des marchés publics de juillet 2002. A la remise du cahier des charges realise par le bureau d’etudes international Louis Berger, Ghoul a révoqué le directoire de l’agence nationale des autoroutes (ANA) le DG et les 4 directeurs et les a remplacé par des novices. L’autre forfaiture consistait a supprimer du cahier des charges le montant maximum du prix du projet (6,50 milliards $) en même temps qu’ il a renvoyé Louis Berger en lui interdisant l’accès aux bureaux par ce que ce dernier devait assurer le suivi et le contrôle du marché.

Répondre à Ali Kerkoub KERKOUB Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :