30 plaintes, Des dizaines d’affaires… Fatiha Boukhers en liberté ! La scandaleuse impunité révélée…

Qui protège Fatiha Boukhers, la femme de l’ex-patron de la gendarmerie nationale, Ghali Belekcir et Ex-présidente du tribunal de Tipaza ?

C’est la question que pose dans son édition du 1er septembre le site Algérie Part, reprenant des interrogations de plusieurs magistrats et fonctionnaires du secteur de la Justice.

D’entrée, le site souligne que Fatiha Boukhers est sujet à plusieurs affaires judiciaires pour corruption pour lesquelles elle n’est « ni poursuivie, ni inquiétée » .

La seule fois où son nom a été évoqué, c’est lors de la convocation au début de l’été par l’inspection du ministère de la Justice. Elle a ensuite été relâchée et mène une vie pépère, sans la moindre inquiétude de quelque autorité que ce soit.

30 plaintes diverses, sans suite !

Pourtant pas moins de 30 plaintes pour diverses affaires ont été déposées contre cette ex-magistrate qui jouit, indique le site, du « même privilège que son mari, l’ex patron de la Gendarmerie Nationale, le Général Ghali Belkcir qui n’a même pas donné de suites à la convocation des enquêteurs du centre « »Antar » dépendant des Services de Renseignement, ni même du Tribunal Militaire de Blida.

Tout le contraire de son mentor, l’ex-ministre de la justice, Tayeb Louh, qui a fini par être mis sous mandat dépôt et se trouve actuellement dans une des cellules de la prison d’El Harrach.

Quand les Belelkcir quitte l’Algérie avec les honneurs…

Dans son édition du 7 août, le même site indiquait que quelques jours après sa chute vertigineuse et face au danger imminent de poursuites judiciaires, le général Ghali Belkecir, a organisé le départ de sa famille à l’étranger. En Espagne plus exactement.

Ainsi, « l’épouse du général Belkecir et ses enfants ont rejoint dimanche Barcelone depuis l’aéroport international d’Alger où ils n’ont pas été ralentis ou bloqués par les contrôles de la police algérienne aux frontières (PAF) », indiquait le site. Bien au contraire, souligne ironiquement la même source, « Fatiha Boukhers a été traitée avec tous les honneurs alors que son nom figure dans plusieurs dossiers de corruption et de dilapidation de deniers publics ! »

Algérie Part Révèle …

Expliquant ce traitement de faveur ; Algérie Part évoque des liens étroits entre les intérêts du Général Belkecir, sa femme Fatiha Boukhers  et un certain Général-Major du nom de… : Ahmed Gaid Salah !


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :