Scandale : Houda Feraoun rattrapée par les 300 Millions de Dollars du fond SUT…

Houda Feraoun, est encore une fois éclaboussée par un incroyable scandale qui mêle mauvaise gestion, dilapidation et corruption…

Il s’agit de l’incroyable sort qu’a réservé la gestion de la ministre des TIC et son personnel au fond du service universel des télécommunications (SUT). Ce dernier est estimé à 1 Milliards de Dollars.

Il s’agit d’un fond institué depuis juillet 2000 pour financer une prestation de service télécom pour les habitants des régions éloignées. Soit : « tout résident d’une localité dont le nombre d’habitants est supérieur à 500 et inférieur à 2000 pour le sud de l’Algérie et supérieur à 1000 et inférieur à 2000 pour le nord », expliquent les textes réglementaires de l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE). 

Les intentions sont louables, les objectifs sont nobles. Sauf que la gestion de ce fonds a été confiée directement au ministère de Houda Feraoun.

Des détournements pour cacher des trous !

Ainsi, selon ce que rapporte le site Algérie Part dans son édition de mercredi 21 août, Houda Feraoun, n’a pas hésité à détourner la vocation de cette énorme magne financière pour combler les différents trous financiers des projets générant des pertes qu’elle a initié, privant ainsi des dizaines de milliers d’Algériens de l’intérieur du pays de service télécom, comme internet.

Houda Feraoun a donc aggravé une tendance qui a commencé à partir de 2002 consistant à gérer de manière opaque l’argent du fonds du service universel de télécommunications pour financer des marchés « offerts » à Algérie Télécom dans le seul but de renflouer ses caisses qui perdent sans cesse de l’argent à cause de sa très mauvaise gestion.

Le cas Huawei

A titre illustratif, le site indique qu’à partir de décembre 2018, l’équivalent de 300 millions de dollars ont été puisés de ce fonds sur instruction de Houda Feraoun dans l’optique d’injecter des fonds dans la trésorerie d’Algérie Télécom pour couvrir les pertes inquiétantes et mirobolantes engendrées par les concessions accordées au géant Huawei dans le contrat pour le déploiement de 1 million d’accès FTTX.  

Il est à signaler en outre, conclut le site, que même le gouvernement s’est servi dans ce fonds pour couvrir une partie de son déficit entre 2014 et 2016 au plus fort de la crise budgétaire provoqué par la chute des prix du baril de pétrole. En clair, le gouvernement a payé les fonctionnaires de l’Etat avec l’argent caché dans ce fonds qui était censé servir aux développements des services de télécommunications dans les régions les plus sous-développées de l’Algérie.


Lire aussi :



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :