2 Milliards d’Euros, L’empire des Rahmani à Paris, aux Bermudes et aux Canaries…

Parmi les oligarques et les corrompus nés de la gestion des affaires de Bouteflika, il est un nom qui refait surface ces deniers jours : L’ex-Gouverneur d’Alger, Cherif Rahmani.

Il faut dire que ce désormais citoyen français se sera fait un joli pactole sur le dos de l’Algérie.  Estimation : pas moins de 2 Milliards d’Euros !  

L’Express révèle…

Dans une de ces éditions datées de 2012, le site français l’Express faisait un état non exhaustif de la fortune de la famille Rahmani. Le site rappelle d’entrée que cet oligarque en fin de vie âgé de 76 ans aujourdh’ui, a bien profité de son statut de Neveu de l’ex-patron de la gendarmerie Ahmed Bencherif.

Comme la majorité des politiciens issus du FLN, son passage au pouvoir en Algérie lui a permis d’amasser une fortune colossale, devenant ainsi, un redoutable businessman ayant créé pour sa famille, ce que l’Express désigne comme « une galaxie d’entreprises »

La maman Zoubida…

Ainsi, son épouse, Zoubida, 67 ans, ex-dactylo, est associée ou gérante de trois sociétés algériennes dans des domaines aussi divers que l’immobilier, les installations sportives et les services hôteliers. Elle est aussi propriétaire d’une boutique de vêtements à l’enseigne Aladin, aux Canaries, et d’un magasin de chaussures aux Bermudes.

Fella, Mokhtar, Mahdi : Les petits Rahmani…

Les enfants Rahmani ne sont pas en reste. Fella, diplômée de l’université de Monaco, est associée à son frère Mokhtar, ancien étudiant à Oxford, dans la SARL Felmo Dounia Sahari, dont les activités s’étendent du commerce de vêtements à la publicité.

Elle est également propriétaire d’une pizzeria à Hydra, près d’Alger, et actionnaire d’une société de promotion médicale et scientifique. Son frère Mokhtar, gérant du cabinet de conseil et d’ingénierie Polyfinance Algeria et actionnaire de Bricorama Algérie, est associé à un conseiller de son père au sein de l’entreprise Les Bétons du Maghreb. Il serait aussi à la tête d’une boutique de vêtements Aladin en Thaïlande.

Son cadet, Mahdi, lui, s’intéresse à la confection de vêtements, de lingerie et de chaussures, ainsi qu’à l’importation de produits cosmétiques et parapharmaceutiques. Il est actionnaire de trois sociétés qui travaillent dans ces secteurs.

« Le sommet de la partie émergée de l’iceberg »

De son coté, le Canard enchaîné le 16 février 2011, rapportait que les Rahmani ont également investi à Paris en acquérant un appartement de 85 mètres carrés, un studio de 20 mètres carrés et un deux-pièces de 31 mètres carrés dans le très chic XVIe arrondissement. Trois pied-à-terre achetés par des proches du ministre, dont son chauffeur, avant de se retrouver entre les mains de… Mme Rahmani. 

« Tout ceci n’est que le sommet de la partie émergée de l’iceberg. Le ministre est à la tête de nombreuses autres entreprises par l’intermédiaire de membres de sa famille ou de celle de sa femme, ainsi qu’à travers une poignée de fidèles associés en affaires…  ».

C’est ce qu’affirme Hocine Djidel, anthropologue algérien installé en France, qui accuse depuis des années, Chérif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, de l’avoir spolié. Une proche de ce dernier aurait, avec sa bénédiction, mis la main sur un local de 500 mètres carrés appartenant à Djidel, dans le centre d’Alger, et l’aurait transformé en un très lucratif parking.


Lire aussi :


Un commentaire sur “2 Milliards d’Euros, L’empire des Rahmani à Paris, aux Bermudes et aux Canaries…

Ajouter un commentaire

  1. Ceci est la conséquence de la gouvernance du Bouteflikisme. Ce régime que les militaires veulent faire perdurer. Celui qui votera pour le candidat des militaires votera pour le maintien de l’ordre actuel. Algériens, vous êtes avertis ! (‘ les inondations catastrophiques à travers tout le territoire national)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :