« Dégoûtant ! » : Tarek Moualkia, L’incroyable Procureur pro-Système, devenu Anti-Système, et enfin pro-Système… Scandale au Tribunal de Annaba !

Le 5 août, le procureur de la République près du tribunal d’Annaba, un certain Tarek Moualkia, a requis une peine de 10 ans de prison à l’encontre de Fetissi Nadir, un manifestant pacifique dont le seul tort est  d’avoir brandi l’étendard de ses origines Nord-Africaines.

Le quotidien Liberté dans son édition de ce mercredi 7 août rapporte que ce Tarek Moualkia faisait partie des magistrats qui sont sortis le 11 mars pour soutenir le Hirak à Annaba. Il avait alors promis qu’aucun manifestant ne sera jugé ou emprisonné pour des affaires liées aux manifestations pacifiques du mouvement populaire du 22 février.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un opportuniste comme l’Algérie en connait tant, produit du système qui a tenté de surfer sur la vague du Hirak en espérant profiter des mutations de l’heure. Mais à la suite de la chute du clan présidentiel des Bouteflika, ce juge a rapidement trahi le mouvement populaire pour « offrir ses services » aux nouveaux rois du système !

« Tout simplement dégoûtant et révoltant », commente le site Algérie Part dans sa livraison de ce mercredi.

Lundi 5 Août : Scandale au Tribunal de Annaba…

C’est justement ce même site (Algérie Part) qui rapportait lundi 5 août, l’indécente plaidoirie et le comportement scandaleux de ce même Procureur lors du procès de Fetissi Nadir.

Ainsi, selon le site, en ce lundi 5 Août 2019, le Procureur Mouakli aura mis le Tribunal dans une situation des plus embarrassantes, marquant d’un point noir le Tribunal de cette ville de l’Est.

Le visage de l’indécence…

Ne cessant d’interrompre les plaidoiries, le Procureur a eu un premier accrochage avec l’un des avocats de la défense, avant d’interrompre le plaidoyer d’un deuxième avocat, rapporte Algérie Part. S’en est suivi un autre petit accrochage verbal entre l’avocat et le représentant du ministère public.

La présidente de l’audience décide, par la suite, de prendre les choses en main et rappelle au Procureur qu’il ne doit pas interrompre les avocats lors de leurs plaidoiries et qu’il aura la parole aussitôt que les avocats de la défense auront terminé.

Une remarque qui n’a pas été du goût du bonhomme qui a décidé de continuer à crier pour interrompre la plaidoirie de l’un des avocats du manifestant, Me Kouceila Zerguine. Ce qui a contraint la juge à interrompre l’audience pendant près de deux heures.

Demain 8 Août, L’Algérie et le Monde attendent le Verdict !

Selon la presse, suite au scandaleux comportement de ce Procureur zélé, le verdict a été reporté pour demain jeudi 8 août. Une décision attendue, tant au niveau national qu’international. L’affaire ayant fait un scandale tel qu’elle a très vite fait de traverser les frontières algériennes pour se retrouver étalée au yeux du Monde qui a désormais les yeux braqués sur le verdict que prononcera demain le Tribunal de Annaba.


Lire aussi :


sellal
35 emprisonnés / « On vous a fait confiance ! » : Maître Belhocine interpelle les magistrats… Quand Benyoucef Mellouk évoquait les Juges « de la cagoule »!
Gaïd Salah ouvre le front de la contre-révolution… Menace sur les porteurs de drapeaux amazighs / Le Matin d’Algérie commente…

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :