L’Anglais à l’Université : Des enseignants Indiens à 4000 €, « On veut le même salaire », Les enseignants Algériens s’organisent…

« J’espère pour mon pays, pour mes enfants que cette information est fausse. On ne joue pas avec l’avenir de nos enfants avec tant d’inconscience et d’amateurisme. On tue ce pays. Ce ministre est un criminel si cette information s’avère vraie. C’est un massacre qui s’annonce sur la base d’un sondage Facebook et d’un caprice populiste. Peut-on être aussi médiocre et haineux ? »

C’est ainsi que commentait Hier lundi 22 juillet, Kamel Daoud, l’annonce de l’officialisation de l’Anglais à l’université en remplacement du Français.

En effet, durant cette même journée, dans une directive de trois phrases, le ministre de l’Enseignement supérieur actuel, ordonne aux responsables l’usage de l’arabe et de l’anglais dans les bordereaux et les en-têtes de leurs correspondances et autres documents officiels (diplômes, relevés de notes, affichages, courriers, etc.). Ainsi, la langue française est progressivement bannie de l’administration de l’Université.

Trois phrases et un sondage Facebook auront suffit aux décideurs Algériens pour décider de mettre fin à 2 siècles de patrimoine francophone. Deux siècles de bibliothèque, de documentations, de livres à disposition gratuite des étudiants Algériens.

Mais si Kamel Daoud comme beaucoup d’autres s’inquiète de la démarche, il en est qui y voient une bien heureuse opportunité.  

Des coopérants Indiens et Égyptiens pour combler le manque d’enseignants…

Ainsi, selon des indiscrétions de l’intérieur du ministère de l’Education, « pour parer au manque d’enseignants d’Anglais, les autorités envisagent le recrutement d’enseignants Indiens et Egyptiens, dans un premier temps ».

Des salaires qui tournent, selon ces mêmes sources, autour de 4000 Euros (80 Millions centimes – plus un certains nombre d’avantages, logements de fonction, voiture…), sont évoqués.

« On veut le même salaire ! »

Sur certaines pages du Net DZ traitant ce sujet, des professeurs d’anglais Algériens comptent bien profiter de cette part de marché. Pour eux, il serait immoral d’accepter d’être payer au rabais. Et ils comptent bien revendiquer leurs droits via la constitution d’une Association indépendante des Syndicats classiques.

« (…) Les professeurs d’anglais Algériens doivent être solidaires et s’organiser autour d’une association pour demander des salaires et avantages équivalents. Un indien ou Égyptien n’est ni meilleur, ni plus compétent qu’un algérien », lance Souad qui se présente comme professeur d’Anglais, dans un Com.

Elle ajoute : « Donc à la minute où les recrutements commenceront à se faire, le salaire des enseignants algériens devra être négocié à hauteur de ce qui est accordés aux professeurs  de ces deux nationalités ou d’autres (…) ».


Lire aussi :


La guerre entre le français et l’anglais en terre d’Apulée sur un fond islamique !

4 commentaires sur “L’Anglais à l’Université : Des enseignants Indiens à 4000 €, « On veut le même salaire », Les enseignants Algériens s’organisent…

Ajouter un commentaire

  1. 32 ANS d’enseignement universitaire à l’USTO-MB d’ORAN en dispensant les Mathématiques (ANALYSE et ALGÈBRE ) et l’Automatisme Electrique depuis 1984 jusqu’en 2016 pour percevoir une retraite de 420 Euros /MOIS. En Europe ou ailleurs en plus de mes langues étrangères j’aurai plus de 5 mille Euros . Les Enseignants Algériens doivent exiger Dix MILLE EUROS par mois , pour assurer leurs arrières et défendre leur beef teak et leur santé qui se dégradera soudainement.

  2. Et l’escalade des luttes syndicales va commencer dès la fin de l’été. Les profs d’anglais voudront le même salaire que les indiens..Les profs d’arabe,vont demander la même chose (il ne faut pas rabaisser la langue arabe!),les profs de maths,de physique, de biologie, d’histoire,de géographie etc…auront le droit de se mettre en grève pour réclamer la même chose. Et les profs de français ? me direz vous, et bien ils s’expatrieront en Tunisie,ou au Maroc(où l’état a décidé de développer l’enseignement des matières scientifiques en français ) .Quant aux plus chanceux,ils se feront recruter par les ex-ministres devenus citoyens français (comme mohamed chérif ABBES à Lyon)pour donner des cours à leurs petits enfants (il faut bien garder un petit contact avec l’ex patrie tout de même ! )

    1. A 7000 euros le mois !!! c’est le blocage direct de tout le secteur de l’enseignement qui exigeront de revoir leur salaire (et ils auront raison) – les histoires et arguments nationalistes et religieux ne tiendront pas devant la colère des profs Algériens ! )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :