Révélation explosive : Hamel sort ses dossiers, ses 4 enfants libérés en catimini… Maître Lila Hadj Arab lâche une bombe !

Mourad, Amyar, Chafik et Chahinaz Hamel, les enfants de l’ex DGSN le Général Abdelghani Hamel ont été libérés jeudi en catimini.

C’est en tout cas ce qu’a révélé l’Avocate engagée et députée RCD, Maître Lila Hadj Arab dont les propos ont été rapportés par le quotidien El Watan dans son édition de jeudi 18 juillet.

«Comment se fait-il que les quatre enfants de Hamel soient libérés alors que les détenus d’opinion soient toujours sous mandat de dépôt ?», s’est-elle interrogée, alors que le collectif d’avocats (au nombre de 16) auquel elle fait partie qui réclame la libération des détenus d’opinion, venait tout juste d’annoncer le boycott des plaidoiries devant la chambre d’accusation pour dénoncer ce qui est désigné comme « un simulacre de justice », commente El Watan.

Hamel ouvre la brèche aux autres détenus…

Parmi les interrogations et les craintes que soulève cette véritable bombe : « s’il s’agit d’un chantage devant lequel les autorités actuelles se sont soumis, qu’en sera-t-il des dossiers entre les mains des autres responsables détenus dans les cadres des différentes affaires de corruption. En effet, « les deux ex-premier ministre, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal ou encore l’ex patron des services secrets (DRS), le Général Toufik, détiennent certainement des dossiers bien plus percutants que celui entre les mains du Général Abdelghani Hamel ! », commente Abdou Semmar sur la chaîne Amel TV.


Lire aussi :


12 milliards, Des Dollars, Des Euros, De l’or, Des diamants… A Moretti, la cave du Général Hamel !

Un commentaire sur “Révélation explosive : Hamel sort ses dossiers, ses 4 enfants libérés en catimini… Maître Lila Hadj Arab lâche une bombe !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :