Des barbouzes à la Western Union Algérie : Un mois de blocage… Le scandale CIA-WU en Algérie ?

 « On n’a pas de réseau ». « Le système est bloqué ». « Nous avons des problèmes techniques » …

Il s’agit là des réponses que se voient rétorquer les clients de la célèbre entreprise Américaine de transfert d’argent Western Union installée en Algérie. Et les témoignages envahissent le net sur cet incroyable blocage qui dure depuis déjà un mois à travers plusieurs agences WU.

Agences : Audin, Amirouche, Mohamadia, 1er Mai ….

 « Impossible de percevoir mon argent à l’agence Western Union de Mohamadia. Cela fait 5 fois que je m’y rend et on me répond qu’il y a un problème technique ». C’est là le témoignage de Meriem (Professeur de langue) qui dans un post Facebook raconte son déboire et qui se voit commenter par des dizaines de témoignages évoquant les mêmes problèmes à travers plusieurs autres agences : Place Audin, Boulevard Amirouche et même la Poste du 1er Mai !

Un blocage aux visées géo-économiques…

« Mon virement à dépasser le mois réglementaire, du coup, il va être réexpédié à mon fils au Québec », lance Abdellah, banquier à la retraite. « Western Union perçoit des commissions sur les opérations que vous soyez satisfait ou pas », dit-il.

Pour lui, « il s’agit d’une politique de démoralisation des opérateurs, qui vise à pousser les clients à ouvrir des comptes dans des pays comme la France, privant ainsi, l’économie algérienne d’entrées de devises » !

L’hypothèse sécuritaire …

Plus loin, Karim, expert comptable, fait rappeler les liens étroits entre la Western Union et les services secrets américains (notamment la CIA). « C’est l’Etat Algérien qui bloque les virements Western Union du fait de suspicions sur leurs activités de « barbouzes » », dit-il.

Et il rappelle le scandale révélé par le « New York Times » et le « Wall Street Journal« , et qui avait secoué le monde en 2013.

2013, des datas de la Western Union mis à la disposition de la CIA !

Le scandale avait fait le tour du monde. Dans son édition du 15 novembre 2013, la chaîne française France 24, rapportait les révélations de ces deux quotidiens américains indiquant que « La CIA collecte en secret, depuis 2006, les données des transactions financières internationales »

Ainsi, selon France24, la CIA (Central Intelligence Agency) se constitue une vaste base de données de la plupart des transactions financières internationales, transitant par des sociétés comme la Western Union.

Ce système de surveillance fonctionne, d’après les médias américains, sur le même principe que la large palette d’opérations de cyber-espionnage de la NSA, révélées, grâce aux documents fournis par l’ex-consultant de la CIA, Edward Snowden.

(Voir l’article complet : France 24)

L’ombre de la DCSA

Pour l’heure, l’entreprise Western Union Algérie, n’a pas communiqué sur ce blocage, ce qui augmente les interrogations des clients qui y voient une possible enquête en cours entrant dans le cadre de l’«opération main-propre » lancée par les Services Secrets de l’Armée, la DCSA (Direction centrale de la sécurité de l’armée), et ordonnée par l’Etat Major.


Lire aussi :


Vers la faillite du CPA : Boudieb, l’incroyable PDG auteur d’un trou de 40.000 Milliards !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :